Les sénateurs de l’opposition veulent rentrer au Parlement avec des manifestants

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
5983 views
Time to
read
1’

Le groupe des 4 Sénateurs de l'opposition

Les 4 sénateurs de l’opposition veulent boycotter la séance en Assemblée nationale prévue ce lundi 10 juin 2019. Nenel Cassy, Anthonio Chéramy, Evalière Beauplan et Ricard Pierre se proposent de transporter la mobilisation de rues, dans l’enceinte du Parlement haitien.

Après la journée de manifestation qui a fait au moins 2 morts par balles et des blessés dans la capitale haïtienne, hier dimanche 9 juin 2019, l’opposition politique, à travers la structure dénommée, « Secteur démocratique et populaire », se déclare sans répit. Les responsables de cette frange de l’opposition, réputée radicale, n’entendent plus lâcher le mouvement anti-Jovenel.

Ce lundi, alors que les Sénateurs et Députés sont attendus au Parlement haïtien à une séance en Assemblée nationale pour l’ouverture de la deuxième session ordinaire de la quatrième année législative et la dernière session de la 50e Législature, les quatre sénateurs de l’opposition, nouvellement baptisés 4×4, se préparent à tout faire, pour empêcher la tenue de cette séance.

Tout faire, disons nous. En effet, pour y parvenir, ces 4 sénateurs, farouches opposants au pouvoir en place, prévoient de se faire accompagner de gens de la population pour rentrer au Parlement haïtien

 Si séance en assemblée nationale il en aura, nous souhaiterions que la population puisse siéger avec nous », c’est ce qu’a donc fait savoir hier dimanche, le sénateur Nenel Cassy, au micro d’un reporteur de Vant Bèf Info (VBI), lors d’une conférence de presse improvisée sur la place de la constitution au Champ de Mars, Port-au-Prince, au terme de la manifestation pour exiger le départ de Président Jovenel Moïse du pouvoir, ainsi que l’arrestation des personnes qui seraient impliqués dans la dilapidation des fonds Petro Caribe.

Plus fervent que son collègue des Nippes, Nenel Cassy, le sénateur de l’Ouest, Anthonio Chéramy, alias Don Kato, met en garde le Bureau de l’Assemblée nationale présidé par le sénateur Carl Murat Cantave.

« Nous avons entendu parlé de séance en Assemblée nationale, celle-ci se tiendra alors avec la paticipation de la population », a indiqué l’élu de l’Ouest.

Jovenel Moïse doit partir, les Sénateurs de l’opposition y tiennent mordicus. À la communauté internationale, ces derniers demandent que des dispositions soient prises incessamment, pour que le Chef de l’Etat s’en aille du palais national, ont-ils conclu.

Vant Bèf Info (VBI)

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago