Dans les méandres de la corruption qui n’en finit pas

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
5990 views
Time to
read
2’

Sénateur Youri Latortue

Alors qu’il a reçu au nom de la commission Éthique et Anticorruption du Sénat le deuxième rapport de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) traitant des actes de corruption émaillant la gestion du fonds PetroCaribe par les gouvernements qui se sont succédé dans le pays de 2008 à 2016, le sénateur Youri Latortue n’est pas encore au bout de ses surprises ni au bout de ses révélations.

Le lundi 1er juillet 2019, le président de la commission Éthique et Anticorruption du Sénat a effectué « une visite de solidarité » aux membres de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif, objet ces derniers jours de menaces par des acteurs non encore identifiés. Comme les yeux n’ont pas de barrière, Youri Latortue a annoncé le rapport sur la situation financière et l'efficacité des dépenses publiques pour l'exercice 2017-2018 de la CSCCA.

Ce rapport sera soumis le mardi 2 juillet 2019 à midi au Sénat de la République, mais rien n’empêche le sénateur Youri Latortue de révéler que ce rapport touche des institutions comme l’ONA, l’OFNAC, la pension civile, le FER et le FNE et montre l’existence d’« une situation lamentable, catastrophique » de la corruption qui gangrène ces institutions. Ce rapport, au dire de Youri Latortue, permettra de comprendre l'évolution de ces institutions en termes de dépenses de l’argent du contribuable haïtien. Youri Latortue est clair, au nom de la population qui demande des comptes. « Nous devrons contrôler toutes les dépenses qui s'effectuent au sein des institutions de l’État afin que les mauvais comptables de deniers publics puissent en rendre compte selon les prescrits de la loi de 2014 », martèle le sénateur. Mais comment se passer de la gestion faite au niveau du BMPAD pendant cette période alors que des voix ne cessent de s'élever pour crier scandale dans des actes de corruption qui impliqueraient même un sénateur ? Youri Latortue confie que l’affaire BMPAD sera traitée dans le prochain rapport de la Cour.

L’ancien proche du pouvoir qui a tourné le dos à ses alliés ne se contente pas de révéler des dossiers en cours à la Cour des comptes mais aussi ceux concernant le deuxième rapport de l’affaire PetroCaribe que l’assemblée des sénateurs lui a confié la semaine dernière. Selon le sénateur, la mission de la commission est de présenter un résumé du rapport à l’assemblée des sénateurs  qui devra le transmettre à la justice, « s’ils n’entendent pas se guillotiner eux-mêmes ». Et la confier à la justice, c’est impliquer des personnalités plutôt insoupçonnées jusqu’à présent comme : « Pasha Vorbe, qui a reçu 6 136 000 dollars pour la construction d’un centre trauma à l’hôpital Bernard Mevs sans avoir laissé aucune trace des travaux. À la Chambre basse, on découvre que le bureau dirigé par les députés Levaillant Louis-Jeune et Cholzer Chancy a dépensé 277 millions de gourdes. Au Sénat, le bureau dirigé par Desras Simon Dieuseul et Carlos Lebon a du mal à justifier la dépense de 50 millions de gourdes. Sur les 80 millions de dollars confiés au CNE de Jude Célestin, seulement 58 millions ont pu être retracés », lâche le sénateur dans une logique de « plon gaye » n’épargnant personne ni aucune famille politique.

Samuel Celiné Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 2 mois ago