Les habitantes de Canaan aux abois, alerte le Mofalak

Publié
4 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
2614 views
Time to
read
<1’

Les habitantes de Canaan (nord de la capitale) n’ont pas accès aux services de base, déplore Rose Myrtha Norvilus, coordonnatrice adjointe du Mouvman fanm lakay ann aksyon (Mofalak), à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, ce vendredi 8 mars 2019.

Les femmes sont également victimes de viols et de violences conjugales, signale le Mofalak, lors d’une conférence de presse donnée ce 8 mars et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Chaque jour, on compte des cas de violences conjugales subies par les femmes de la part de leurs maris ou de leurs conjoints, à cause de leur faible pouvoir économique », dénonce Rose Myrtha Norvilus.

Beaucoup de ces femmes sont dans l’incapacité de répondre aux besoins de leurs enfants, notamment le paiement de leur écolage, fait-elle savoir.

Les femmes dorment dans des maisons précaires recouvertes de bâches, s’indigne-t-elle.

Le Mofalak souligne combien le mauvais état des latrines augmente le risque de maladies infectieuses chez les femmes.

Le seul centre de santé existant dans la zone est incapable de fournir convenablement les soins nécessaires à la population à cause du dysfonctionnement de ses services, ajoute-t-il.

Les bandits profitent de l’absence du courant électrique pour violer les femmes et les filles. Nombreux sont les cas de grossesses précoces à Canaan et Jérusalem, dénonce-t-il.

Le Mouvman fanm lakay ann aksyon invite les femmes à s’engager dans les espaces de décisions pour changer les conditions de vies de la gent féminine. 

Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago