Les fausses informations diffusées à la radio alimentent la violence, dénonce le frère Rick Frechette

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
3953 views
Time to
read
3’

RadioR

Citoyen américain, prêtre catholique et membre fondateur de deux grandes organisations en Haïti depuis 32 ans, le frère Rick Frechette a publié le 30 septembre 2019 un long témoignage expliquant combien, dans les circonstances actuelles, c’est devenu de plus en plus difficile et dangereux de s’acquitter de son travail humanitaire. L’homme d’Église a tenu à dénoncer dans son récit la diffusion de fausses informations d'une station de radio de la capitale qui a failli leur coûter la vie, lui et une dizaine de personnes qui l’accompagnaient pour une inhumation au cimetière de Drouillard.

« Un journalisme irresponsable, des émissions de radio contenant de fausses informations, publiées sans aucune vérification, fait un tort incroyable à la fragile démocratie haïtienne et entraîne facilement des pertes en vie humaine et des dégâts matériels. Les fausses nouvelles sont également un affaiblissement dévastateur de démocraties fortes, comme les États-Unis », a écrit le frère Rick Frechette, rappelant que le privilège de pouvoir atteindre des centaines de milliers de personnes à partir des ondes doit être contrebalancé par les obligations les plus strictes en matière de vérification responsable.

« Ces obligations sont résumées simplement par le fait que ce qui est rapporté doit être vrai. C'est aussi simple que cela. Simple parce que la vérité est la vérité. Difficile parce que, quoi qu'il en soit, toutes les vérités ne doivent pas être dites. Il y a tant à peser en termes de justice avant de parler. Ce qui est vrai à dire et ce qui est juste à dire doivent être modelés par ce qui est sage à dire », a poursuivi le religieux, signalant que des personnes et des organisations, des églises et des entreprises peuvent être soudainement touchées de manière dangereuse et irréversible par de fausses informations.

« Si notre travail - et celui de nombreuses autres missions et ONG - devient impossible, les conséquences pour ceux qui comptent sur nous pour l'emploi, l'éducation, les soins de santé, l'évolution spirituelle et la solidarité humaine seront catastrophiques », a mis en garde le frère Rick Frechette, insistant sur combien les défis pour l’hôpital pédiatrique Saint-Damien, sis au cœur de Port-au-Prince, sont devenus intenables avec la conjoncture politique.

En plus du problème de savoir quoi faire avec les ordures, un autre plus urgent au cours des dix derniers jours, selon le frère Frechette, a été de savoir quoi faire avec nos cadavres en décomposition (principalement des enfants) lorsque nous avons dépassé à la fois les limites de l'espace de réfrigération et la limite de temps pendant lequel la réfrigération fonctionne pour les personnes non embaumées.

 Les routes menant à notre sépulture habituelle à Titanyen étant impraticables pendant dix jours à cause des émeutes, le frère Rick Frechette raconte que, le mardi 24 septembre dernier, il a dû prendre des mesures afin de mettre en terre 55 enfants et six mères qui n’ont pas survécu à l’accouchement dans un cimetière plus proche, près de l’aéroport de Port-au-Prince.

 « Ce matin-là, mon personnel et moi avons préparé et chargé les corps dans ma petite Polaris, qui pourrait bien éviter les barricades en feu. Nous sommes arrivés au cimetière de Drouillard à l'heure prévue, à 11 h, avec 11 membres du personnel à bord pour aider à l'inhumation. À l'exception d'une foule de gens curieux à la porte, il n'y a pas eu d'incident. Le logo, le travail et la réputation de notre fondation St-Luke et Nos Petits Frères et Sœurs Haïti sont bien connus et respectés », détaille l’ecclésiastique avant de déplorer la manipulation à des fins politiques de l’humble enterrement des enfants.

Une station de radio populaire, avec des éclaireurs dans les rues pleines de barricades en feu, poursuit-il, a diffusé ce faux message sur les ondes alors que nous enterrions les morts: « Nous avons des informations selon lesquelles l'hôpital St-Luke enterre les corps de personnes tuées au coursdes manifestations ».

« Nous avons immédiatement été perçus comme des agents du gouvernement, dissimulant les preuves de leurs attaques contre des manifestants en déposant leurs victimes dans des tombes anonymes. L'enfer s'est déchaîné et nous ne pouvions pas calmer les gens avec des mots, malgré nos efforts », a fait savoir le frère, précisant avoir a été attaqués, ses hommes et lui, par huit hommes armés transportés dans le wagon d’une moto à trois roues, suivis par d’autres à moto, tous armés.

« Ils répondaient au message entendu à la radio », rapporte le frère Rick Frechette, confiant avoir pu évacuer six de ses hommes dans sa Polaris mais qu’il n’a pu revenir pour les cinq autres. Heureusement, dit-il, trois d’entre eux avaient escaladé un mur pour aller se cacher dans le parc industriel tandis que les deux autres lui ont été amenés par le chef de gang Ti Hougan.

« Un gang dans un quartier proche avait entendu dire que nous avions des problèmes et était venu par centaines, tirant sur tout le chemin pour nous aider », affirme le frère Rick Frechette, attribuant le sauvetage de Ti Hougan à une intervention divine.

« Au cours de tout ce brouhaha, la radio a annoncé aux autorités du cimetière que St- Damien enterrait les morts sans ressources à Drouillard depuis 20 ans, et nous avons été autorisés à le faire ce matin-là. Ils ont retiré l'interprétation politique, mais il était trop tard », se désole le frère, invitant chacun de nous à s'engager dans sa vie à ne parler que de ce qui est véridique, non partisan, non manipulateur.

« Des mots véridiques, des mots choisis avec soin, choisis uniquement pour construire, corriger, renforcer et raffermir la famille humaine. Nous devons tenir les médias responsables de faire de même », conclut le frère Frechette en guise de conclusion à son histoire.

Traduit de l'anglais par Patrick SAINT-PRE  source le nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 8 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago