Les américains gèlent les fonds du sénateur dominicain Felix Bautista

Publié
4 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
8934 views
Time to
read
1’

Felix Bautista

 Les Etats-Unis ont gelé mardi les biens du sénateur dominicain Felix Bautista Rosario, accusé d’actes de corruption liés à la reconstruction d’Haïti après plusieurs catastrophes naturelles

Les Etats-Unis ont gelé mardi les avoirs du sénateur dominicain Felix Bautista Rosario, qui a été accusé d’actes de corruption liés à la reconstruction d’Haïti suite à plusieurs catastrophes naturelles, selon les médias dominicains.

Le Bureau du Contrôle des Actifs Étrangers (OFAC), rattaché au Département du Trésor, a déclaré qu’il interdisait également aux personnes physiques et morales américaines de faire des transactions financières et commerciales avec Bautista Rosario et cinq sociétés qui lui sont liées : Constructora Hadom SA, Hadom SRL Solutions électriques et mécaniques, Seymeh Ingeniería SRL, Inmobiliaria Rofi SA et Constructora Rofi SA.

« Le sénateur Bautista a utilisé sa position pour faire de la corruption, y compris des profits à partir des efforts humanitaires liés à la reconstruction en Haïti », a déclaré Sigal Mandelker, sous-secrétaire au Trésor pour le terrorisme et le renseignement financier.

Washington a déclaré que Bautista Rosario a été publiquement accusé de blanchiment d’argent et a joué de son influence pour obtenir un contrat de 10 millions de dollars du gouvernement haïtien pour des travaux de reconstruction, mais n’a jamais terminé les ouvrages.

Les sanctions sont couvertes par la loi Magnitsky adoptée par le Congrès en 2012. La loi porte le nom de l’avocat russe Sergueï Magnitski, qui est mort en prison après avoir dénoncé une fraude fiscale impliquant des responsables russes. La loi a été élargie en 2016 pour permettre aux États-Unis de traiter les violations des droits de l’homme dans n’importe quel pays, pas seulement en Russie.

OFAC a déclaré avoir sanctionné depuis janvier 2017, 33 personnes et entreprises liées à la violation des droits de l’homme et de la corruption dans au moins 10 pays.

Les Etats-Unis ont sanctionné l’homme d’affaires dominicain Angel Rondón Rijo l’année dernière. Il a été arrêté et accusé par les autorités dominicaines d’avoir reçu des pots-de-vin de l’entreprise de construction brésilienne Odebrecht.

Rappelons que le juge d’instruction spéciale de la Cour suprême de justice dominicaine, Alejandro Moscoso Segarra, avait rendu le vendredi 27 mars 2015 une ordonnance de « non-lieu » en faveur du sénateur Felix Bautista et de six autres accusés de corruption et de blanchiment d’argent contre l’État dominicain et l’État haïtien.

Source RESONODWES

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
5 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 6 mois ago