"Le Sénat de la République devrait être fermé pour restructuration" dixit Carl Murat Cantave

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
2547 views
Time to
read
1’

Après deux séances ratées au Sénat de la République devant conduire à la ratification de la politique générale du premier ministre nommé, le président du Grand Corps menace de passer à l'action pour débloquer la situation.

Le sénateur Carl Murat Cantave semble avoir entendu le cri de la population qui attend incessamment l'installation d'un nouveau gouvernement pour aborder les grands problèmes de l'heure.

Après  deux séances ratées devant conduire à la ratification du premier ministre Jean Michel Lapin et son gouvernement, le président du bureau envisage des solutions capable d'apporter un dénouement à la crise politique du pays. Soulignant que le sénat n'est pas une jungle, le président du bureau a pour une fois haussé le ton.

Ainsi, il envisage de mettre sur la table trois (3) points pour corriger cette situation qui ne fait que souiller la réputation du sénat de la république. Le président du grand corps n'est  pas allé par quatre chemins pour annoncer des mesures qui s'avèrent nécessaires pour refaire l'image du Sénat et le Parlement en général qui est très décrié.

D'abord il prône le dialogue entre tous les sénateurs pour trouver une issue à cette crise qui perdure au sénat. À part du dialogue, il compte organiser les séances avec une sécurité renforcée, à travers laquelle il ferait appel à la force publique pour empêcher tout dérapage, conformément à l'article 40 du règlement intérieur du sénat. Enfin, Carl Murat Cantave n'écarte pas la possibilité d'avoir recours à la fermeture du sénat pour restructuration. 

Le président du grand corps dit croire que le sénat est un lieu de débat contradictoire, mais pas une jungle. Donc pour éviter le carnage, il pense que ces mesures seront très utiles pour sauvegarder l'institution. Toutefois, il a souligné que ce sera l'apanage de tous les sénateurs puisqu'il ne peut pas agir seul.

Ne voulant pas intervenir sur la décision du président Jovenel Moïse de reconduire le ministre de la justice, Jean Roudy Aly, l'élu de l'Artibonite plaide en faveur d'un franc dialogue entre le président de la République Jovenel Moïse et tous les sénateurs y compris ceux de l'opposition pour aboutir à une solution harmonieuse à cette crise.

 

François Jean source HPN 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago