Le secteur démocratique et populaire pourrait signer un accord sans Moïse Jean-Charles

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
4577 views
Time to
read
1’

Andre Michel

L’accord de principe entre les membres de l’opposition, sera présenté officiellement mardi prochain. André Michel, membre du Secteur Démocratique et Populaire, l’a annoncé ce vendredi. Déjà, plusieurs leaders du secteur commencent à apposer leur signature au bas du document. Dans la foulée, la divergence continue de régner au sein de l’opposition, autour de la stratégie à adopter pour relancer la mobilisation anti-gouvernementale.

A chacun ses points de vue et ses méthodes. Si certaines structures politiques prônent un chambardement total et un véritable état généraux, d’autres plaident en faveur d’une unité sincère entre opposants. 

Malgré la divergence qui règne au sein de l’opposition, les leaders décident quand même d’avancer. Selon André Michel, l’une des figures de proue du  Secteur Démocratique et Populaire, plusieurs personnalités politiques ont déjà donné leurs adhésions.

Le secteur démocratique veut aller vite et bien, mais sans exclusion aucune. Malgré la vigueur de Me Michel, la discordance trouve sa place, et s’installe au sein de l’opposition politique.

De son coté, le leader de la plate-forme Pitit Dessalines dénonce l’attitude de certains membres de l’opposition, qui dit-il, veulent l’affaiblir politiquement. Déterminé, Moise Jean Charles semble prêt à relancer tout seul la mobilisation anti-gouvernementale, un calendrier sera présenté mardi prochain.

Dans la foulée, d’autres organisations politiques se disent prêtes à parapher cet accord, mais posent toutefois des conditions. C’est le cas de l’organisation ODEP-Haïti, qui veut faire d’abord un bilan et vider les contentieux. Assade Volcy, responsable de cette structure, est pour une unité franche et sincère. 

Notons qu’à travers cet accord, l’opposition propose un autre projet de société, qui passera inévitablement par une conférence nationale souveraine. Tout ceci doit passer par le départ du Président Jovenel  Moise, les opposants veulent appliquer le principe de la non-violence active.

Georges Allen Source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 2 mois ago