Le jeune barreau de Port-au-Prince se positionne sur les événements des 6 et 7 juillet derniers

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
3644 views
Time to
read
1’

Le Jeune Barreau de Port-au-Prince, après les turbulences politiques qui ont fait suite à l’annonce de la montée des prix des produits pétroliers, vient d’étaler sa compréhension de la situation. In limine litis, il pointe du doigt le pouvoir en place comme étant le véritable responsable de cet état de fait, tout en l’invitant à se ressaisir.

« Ce qui vient d’arriver dans le pays est la conséquence d’un ensemble de violences à outrance exercé sur la population », déclare le Secrétaire général adjoint du Jeune Barreau de Port-au-Prince, Me Eddy Paul Fleurant. Il ajoute dans la même logique que la population n’a fait que réagir face à ce système de violence orchestré à son encontre ».

Me Fleurant rappelle  l’achat de 150 millions  de dollars de matériels dans le cadre de son programme phare dénommé Caravane Changement. Lequel programme, poursuit l’avocat, n’est inscrit nulle part dans le budget en exercice. D’un autre coté, 100 millions de dollars pour l’achat de véhicules chez des concessionnaires de la place, entre 14 et 19 millions de dollars d’achat de téléviseurs sans énumérer plusieurs millions distribués à tout bout de champ à des Parlementaires dans des conditions plutôt controversées destinés à l’organisation des fêtes champêtres et d’autres manœuvres, renchérit-il.

Paradoxalement, note Me Fleurant, ce même gouvernement, champion de toutes ces dépenses farfelues, se dit être à court d’argent et, en quête de prêt financier, se trouve pointer auprès du Fond Monétaire Internationale, de la Banque Mondiale, etc.

Sous la pression des conditions de prêt de ces institutions financières internationales, le gouvernement veut étrangler le peuple à coup de mesures maladroites, fustige l’homme de lois. Pour sa part, la population n’a fait que bouger un peu pour ne pas se laisser abattre.

 Me Eddy Paul Fleurant, en ce sens, rappelle au Président Jovenel Moïse  que le peuple est souverain. Il exhorte le gouvernement à se ressaisir en retravaillant le budget déjà mis en dépôt au Parlement pour le transformer en un budget d’investissement. Ce qui, de son point de vue, favorisera la création de nouvelles entreprises et d’emplois,  ce qui  permettra aux jeunes de développer et d’exploiter au mieux leurs talents.

Par ailleurs, le Jeune Barreau de Port-au-Prince, tenant compte des malaises enregistrées dans la chaîne de commandement de l’institution policière lors des récents événements du week-end dernier, par le canal de son Secrétaire général adjoint, exige le retrait du décret de trop de la présidence, transférant les attributions constitutionnelles du Commandant en chef de la Police au Premier ministre.

Wadner Voltaire source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago