Le député Cholzer Chancy quitte Ayiti an aksyon et crée son propre parti

Publié
6 mois ago
Dernière mise à jour
6 mois ago
5764 views
Time to
read
2’

Cholze Chancy

Après plus de dix ans de militance active, le député d’Ennery (Artibonite), Cholzer Chancy, a divorcé d’avec Ayiti an aksyon (AAA), le parti qu’il a cofondé avec son ancien allié, le sénateur Youri Latortue. De concert avec plusieurs autres dissidents et d’autres politiciens aguerris, il a créé l’Alliance pour une société sans exclusion (ASE). Ce nouveau parti politique se veut l’expression de la majorité de la population haïtienne.

L’ASE serait issue de plus de dix mois de réflexions entre des parlementaires en fonction, des anciens élus, des jeunes militants et d’anciens responsables départementaux de partis politiques. Sous le couvert de l’anonymat, un membre du directoire a indiqué que le sigle « ASE » qui exprime le ras-le-bol des membres a été proposé par Patrick Joseph, ancien député de Saint-Michel de l’Attalaye. D’après l’acte constitutif, ASE est un parti centriste. Son emblème est une cloche. Selon le responsable, il traduit la fin du règne de la corruption, de la politique traditionnelle et de tous les maux qui rongent les fondements de la société. « Klòch la sonnen, nou di ase ! », a-t-il lâché. 

Le responsable tient à souligner que « ASE » n’est pas un rival de « AAA », comme le prétendrait certains. C’est un parti moderne qui, a-t-il souligné, va formuler des politiques publiques et entreprendre des actions visant à transformer le pays en un pôle de développement durable. Le renforcement de la place d’Haïti dans le monde et la préservation des valeurs fondamentales de liberté, d’égalité et de fraternité figurent également sur la liste des objectifs. Pour y parvenir, le directoire s’engage à organiser des congrès, des activités de formation et d’information et de coopérer avec les autres partis politiques et les entités nationales et internationales. 

Au sein du parti, d’après ladite source, il existe trois catégories de membres : les constructeurs du parti (idéologues), les gérants et les membres ayant pour mission de promouvoir la philosophie du parti. D’ici deux mois, le parti sera lancé officiellement. Présentement, l’accent est mis sur la représentativité géographique. Cela se fera par secteur : paysans, jeunes, syndicalistes, socioprofessionnels entre autres. « Le parti entend appeler la majorité silencieuse à se mettre ensemble pour reconstruire le pays », a soutenu notre source. 

En vue de structurer ce parti qui siège à Ennery, non loin des Gonaïves, et de préparer sa participation aux prochaines joutes électorales, un directoire provisoire de 11 membres a été élu lors de l’assemblée générale du 4 mars dernier. Cette équipe ayant un mandat de trois ans est constituée de : député Cholzer Chancy, coordonnateur national ; Patrick Joseph, coordonnateur national adjoint ; Youdeline C. Joseph, secrétaire général ; Virgita Lexy Charles, secrétaire exécutive aux affaires administratives; Lesly Alexandre, secrétaire exécutif aux affaires politiques ; Elizabeth Jacques, secrétaire exécutive à l’équité de genre ; député Guy Gérard Georges, secrétaire aux relations publiques et communication ; Jean-Claude Délicé, Junior Hervé Pierre, Tertius Tanis et député Fritz Chéry, conseillers.  

Interrogé à ce sujet, le porte-parole de Ayiti an Aksyon, Marc-Élie Nelson, a fait savoir que le parti n’a pas encore reçu la lettre de démission des dissidents. Il a qualifié d’inélégant le comportement de ses anciens collaborateurs. 

Jodherson Cadet source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago