L’arrestation d’Arnel Joseph pourrait faciliter la communication de gros noms de gangsters dans le pays

Publié
7 mois ago
Dernière mise à jour
7 mois ago
9181 views
Time to
read
1’

Le Gangster Anel Joseph

Presque tout le monde savait que le phénomène de l’insécurité en Haïti avec la prolifération des gangs armés est alimenté par des gens économiquement et/ou politiquement bien assis dans la société. Cependant, la goutte d’eau qui devrait remplir le verre est sur le point d’être versée avec l’arrestation du présumé chef de gang du Village de Dieu (Ouest) et de Poste Pierrot (Artibonite)

Si le chef de la police, Michel-Ange Gédéon l’a dit à voix basse, le sénateur de l’Ouest, Jean Renel Sénatus l’a dit à haute voix. De gros noms d’autorités mais aussi des potentats dans le secteur des affaires seraient fortement impliqués dans le climat d’insécurité qui ronge le pays depuis des temps. Des noms pourraient être connus bientot du grand public si toutefois Arnel Joseph, évadé de prison et criminel notoire accepterait de coopérer avec la police et la justice.

Selon ce que rapporte le quotidien Le Nouvelliste, le directeur général de la Police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon qui réagissait sur radio Magik 9 suite à l’arrestation du puissant chef de gang, a annoncé l’avancement de plusieurs dossiers susceptibles de provoquer des scandales dans la société. D’après le numéro 1 de la PNH, l’arrestation d’Arnel Joseph va faciliter à l’institution policière de rendre publics certains dossiers, notamment des cas d’enlèvement, a-t-il fait savoir. 

Pour sa part, le sénateur Jean Renel Sénatus qui réagissait sur cette affaire, a révélé qu’Arnel Joseph ne commettait pas ses actes de façon unilatérale. « Arnel n’était qu’un petit couteau dans la cuisine d’un restaurant et que différentes personnes en utilisaient à des fins différentes », a-t-il soutenu pour résumer son assertion.

Aussi le président de la Commission justice et sécurité au Sénat de la République invite-t-il la police, à travers la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), à enquêter sur les utilisateurs d’Arnel Joseph considéré comme un « homme-outil » qui a servi par ses actions, à de nombreux bénéficiaires bien positionnés dans le corps social.

Par ailleurs, le père conscrit invite donc ces autorités à bien déterminer tous les complices de ce chef de gang qui a terrorisé la population depuis déjà plusieurs mois après son évasion de la prison.

Rappelons qu’Arnel Joseph, chef de bandits armés très recherché par la police, a trouvé son arrestation le lundi 22 juillet 2019 dans le Sud du pays, notamment à l’hôpital Bonne fin (Cavaillon), où il a été recevoir des soins, suite à une blessure par balle à la jambe dans le cadre d’un affrontement avec un gang rival dans l’Artibonite.

Alix Laroche Source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago