La primature se dérobe sous les pieds de Lafontant

Publié
2 mois ago
Dernière mise à jour
2 mois ago
6192 views
Time to
read
2’

Jovenel Moïse s’est entretenu, le mardi 10 juillet 2018, au Plais National avec des représentants du secteur privé des affaires de la zone métropolitaine

Le président de la République, Jovenel Moïse, confronté à la première crise d’envergure de son quinquennat, a multiplié les rencontres, au palais national, mardi 10 juillet 2018. « Je m’entretiens avec des représentants du secteur privé des affaires de la zone métropolitaine, durement touché par les actes de vandalismes », a informé le président Jovenel Moïse sur son compte Twitter en début de soirée. « Nous avons échangé avec ce secteur sur la conduit à tenir pour revenir à une stabilité et à la relance de l’économie », a-t-il indiqué, vingt-quatre heures après une note de presse du Forum économique du secteur privé ayant indexé la « carence de leadership » du chef de l’Etat à qui il est demandé de renvoyer le Premier ministre Jack Guy Lafontant. Le président, le Premier ministre, le gouvernement ont piètrement géré le dossier l’augmentation des prix des produits pétroliers, à l’origine de pillage et d’acte de vandalisme lourdement préjudiciable pour le secteur privé et l’économie haïtienne, a reproché en substance le forum.

Le président a apparemment « encaissé », sans parvenir à masquer sa stupéfaction, a appris le journal d’une source proche de la réunion de ce mardi. « En tous cas, je vois que la note du forum n’est pas un fake news », a dit le président Jovenel Moïse au cours de cette réunion ayant permis au forum de remettre sur le tapis l’essentiel du contenu de sa note de presse, a expliqué cette source. Il a été conseillé au président Jovenel Moïse de demander au Premier ministre de remettre sa démission car si c’est le Parlement qui le censure, le président risque d’être fragilisé, a fait savoir notre source alors que la chambre des députés a prévu de tenir, le 14 juillet, la séance d’interpellation mis en continuation du chef du gouvernement. « Le Premier ministre est une fusible. S’il ne saute pas, c’est la maison qui rendre un incendie », a-t-on expliqué le président, a poursuivi notre source.

« Le Premier ministre, en principe, devrait soumettre sa démission au président avec la note de rétractation des nouveaux prix de l’essence », a estimé un membre du secteur privé, a rapporté notre source. Le président Jovenel Moïse, sur son compte Twitter, a annoncé avoir « rencontré quelques membres du secteur informel qui ont vu leurs marchandises partir en fumée lors des incendies qui ont éclaté dans les marchés publics ». « Très affecté par cette situation, le gouvernement en tirera toutes les leçons. Mon équipe assumera sa responsabilité », a indiqué le tweet du chef de l’Etat qui s’est aussi entretenu après le Core Group. "Je rencontre le Core Group aujourd'hui dans la foulée des échanges avec différents secteurs sur la crise actuelle. Le dialogue a toujours été un facteur essentiel dans ma stratégie d'action et de réaction face aux grands problèmes nationaux", a tweeté le président Jovenel Moïse. Le président Jovenel Moïse a effectivement rencontré des membres du secteur privé des affaires, du secteur informel, de ambassadeurs du Core Group, des représentants de partis politiques par rapport à la vague de violence enregistrée recemment au niveau de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. La reprise normaledes activités, la stabilité sociopolitique a aussi été évoquée. Il y a des points de convergence dans ces rencontres sur la necessité de changer le gouvernement, d'oeuvrer à l'apaisement social et à la reduction de chereté de la vie, a expliqué au journal, Lucien Jura, porte-parole du président Jovenel Moïse. "Le président a pris acte des différentes propositions, recommandations, commentaires et suggestions et promet d'en tenir compte dans ses prises de positions", a confié au journal Lucien Jura. Le journal a tenté sans d'obtenir un commentaire de Bernard Craan du Forum économique dus secteur privé et de l’homme d’affaires Réginald Boulos, présent à cette rencontre avec le secteur privé des affaires. Off the record, une source gouvernementale a indiqué au journal que le Premier ministre Jack Guy Lafontant, laché par tout le monde, devrait remettre sa demission au président Jovenel Moïse au plus vite. "Avant samedi en tout cas", a confié cette source gouvernementale.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
4 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago