La présidente de Taïwan visite Haïti ce samedi, pourra-t-elle relancer la coopération entre les deux pays ?

Publié
5 jours ago
Dernière mise à jour
5 jours ago
1178 views
Time to
read
2’

Jovenel Moise et Tsai Ing-Wen (Archives)

Environ un an après la visite du président Jovenel Moïse à Taïwan, c’est la présidente de ce pays d’Asie qui rend visite à son homologue haïtien. Tsai Ing-Wen est donc attendue ce samedi 13 juillet à Port-au-Prince dans le cadre d’une tournée dans la Caraïbe. Au cours de cette visite de quelques heures en Haïti, madame Ing-Wen participera à l’inauguration d’une exposition de produits taïwanais et s’entretiendra avec les autorités haïtiennes.

Du 11 au 22 juillet, la présidente du Taïwan effectuera une tournée dans la Caraïbe qui la conduira d’abord en Haïti, puis à Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les-Grenadines et Sainte-Lucie, quatre alliés diplomatiques de Taïwan dans la région, selon le site Internet taiwaninfo.nat.gov.tw, soulignant qu’à l'aller et au retour, Tsai Ing-Wen séjournera aux États-Unis.

Dans un communiqué, la présidence haïtienne informe que la présidente de la Chine (Taïwan) sera en visite officielle dans le pays le samedi 13 juillet prochain. « Cette visite constitue une réponse à une invitation du président haïtien à son homologue lors de sa visite de travail à Taïwan en mai 2018. Madame Tsai Ing-Wen profitera de sa première tournée en Haïti pour renforcer les liens d'amitié et de solidarité entre les deux pays et pour jeter les bases d’une nouvelle coopération haïtien-taiwanaise », a précisé le communiqué.

« Les deux leaders discuteront à fond des relations bilatérales haïtiano-taïwanaises et surtout des possibilités d'investissement dans différents domaines », a ajouté le Palais national qui n’était pas en mesure mardi de communiquer le programme complet de Ia visite de madame Tsai Ing-Wen en Haïti ce samedi.

La présidente taïwanaise sera accompagnée de son secrétaire général du Conseil pour la sécurité nationale, David Lee, son ministre des Affaires étrangères, Joseph Wu et du ministre des Communautés d’outre-mer, Wu Hsin-hsing, ainsi que par d’autres ministres et ministres adjoints, des députés et des chefs d’entreprises, a fait savoir le site internet taiwaninfo.nat.gov.tw.

Lors de sa visite en Taïwan en mai 2018, le président Jovenel Moïse et la présidente Tsai Ing-Wen avaient signé un protocole d’accord sur l’établissement d’une nouvelle alliance. Les deux pays s’entendaient pour renforcer leur coopération. Cela devrait permettre à Haïti d’obtenir des crédits pour développer ses infrastructures et d’encourager des partenariats entre les secteurs publics et privés des deux pays.

Jovenel Moïse en avait profité pour soumettre aux autorités taïwanaises les 7 axes prioritaires de son administration qui consistaient à l’époque à : construire des infrastructures énergétiques, routières et portuaires ; augmenter la production agricole et améliorer l’environnement ; renforcer les infrastructures hydrauliques et sanitaires ; réformer l’État et maintenir la stabilité politique et sociale ; transformer Haïti en une destination d’investissements ; améliorer les infrastructures et la qualité de l’éducation et promouvoir la stabilité à l’aide de projets sociaux.

Pour assurer le suivi des discussions entre les deux chefs d’État, un comité binational de haut niveau avait été créé. Cette structure devait être dirigée par les ministres des Affaires étrangères des deux pays. Elle devrait aussi travailler durant 60 jours avant de produire un dossier sur ce que les deux pays vont décider ensemble pour l’avenir de la coopération.

On n’a jamais entendu parler de cette structure. Il faut souligner aussi que de mai 2018 à aujourd’hui, Haïti a déjà passé trois gouvernements, à savoir celui dirigé par Jack Guy Lafontant au moment de la signature de l’accord entre les deux pays, ensuite celui dirigé par Jean-Henry Céant et à présent le gouvernement provisoire de Jean-Michel Lapin.

Taïwan avait aussi fait un prêt de 150 millions de dollars à Haïti qui devait servir à renforcer le réseau électrique dans le pays. Le document de prêt n’a jamais été ratifié par le Parlement haïtien.

Après sa visite de quelques heures en Haïti, Tsai Ing-wen se rendra dans la soirée du 13 juillet à Saint-Christophe-et-Niévès, où elle séjournera jusqu’au 16 juillet.

Les 16 et 17 juillet, Tsai Ing-wen sera reçue à Saint-Vincent-et-les-Grenadines, où elle rencontrera le Premier ministre Ralph Gonsalves. Du 17 au 19 juillet, elle visitera Sainte-Lucie, accueillie par le gouverneur général Emmanuel Neville Cenac et par le Premier ministre Allen Chastanet. La délégation présidentielle rejoindra alors les États-Unis pour une nouvelle escale de deux nuits, avant un retour à Taiwan prévu pour le 22 juillet, selon les précisions du site Internet, taiwaninfo.nat.gov.tw.

Robenson Geffrard Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 2 mois ago