La Cour des Comptes compétente pour approfondir l'enquête sur la gestion des fonds Petrocaribe

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
4518 views
Time to
read
3’

Le président de la cour de cassation, Arol Elie, a affirmé ce lundi, en marge d’une rencontre au Sénat de la République, que le tribunal administratif est bel et bien compétent pour approfondir, comme le lui a demandé le grand corps, l’enquête sur la gestion des fonds Petrocaribe.

C’est de notre compétence et nous allons le faire, a déclaré M. Elie, lui-même épinglé dans le vaste scandale de dilapidation des 3.8 milliards des fonds Petrocaribe, tout comme sa collègue Nonie Mathieu qui annonce la création d’une commission d’experts haïtiens pour effectuer le travail, tout en laissant la porte ouverte à la participation d’experts étrangers.

Il faut dire aussi que la plupart des ingrédients ayant alimenté les rapports Latortue et Beauplan sont tirés de rapports produits par la Cour des Comptes.

Pour beaucoup de secteurs, si les sénateurs pro-gouvernementaux et leur président Joseph Lambert tentent à tout prix d’enterrer le dossier,  avec notamment le vote nocturne de la résolution du 1er fevrier 2018, ils ne font qu’aiguiser la détermination de ceux qui veulent que les coupables soient punis.

En effet,  deux nouveaux sit-in seront organisés les mercredi 28 mars et mardi 3 avril devant les locaux du tribunal administratif pour lui demander de se dessaisir du dossier, déjà porté par devant un tribunal ordinaire.

Le juge Jean-Wilner Morin qui enquête sur le dossier de l’assassinat en février 2012, d’Alix Junior Gassant, avait demandé et obtenu du Sénat, le rapport sur l’enquête portant sur la gestion des fonds Petrocaribe, des dossiers qui seraient y intimement liés.

D’ailleurs, l’ancien commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, le sénateur Jean-Renel Sénatus, qui était en poste en 2012 et qui a donc enquêté sur la mort d’Alix Gassant, a affirmé que l’assassinat de ce jeune, tout comme la disparition de Robert Marcello sont effectivement liés au dossier Petrocaribe.

Marcello, ancien président de la commission nationale de passation des marchés publics, aurait disparu parce qu’il  avait refusé de donner son feu vert à un contrat pour la construction de routes, qui ne respectait pas les règles de la passation de marchés, a déclaré sans langue de bois le parlementaire.

Il ajoute que, pour ce qui est d’Alix Gassant, il a fait les frais d’un conflit entre les anciens premiers ministres Jean-Max Bellerive (sous René Préval) et Garry Conille (Sous Michel Martelly) ayant rapport avec les fonds Petrocaribe.

M Sénatus s’est d’ailleurs félicité des avancées réalisées dans ce dossier. Il faut dire que MM. Bellerive et Conille, ont été tous deux déjà auditionnés au cabinet du juge instructeur qui devait entendre ce lundi, un autre ancien premier ministre, Laurent S. Lamothe.

Ce dernier, n’étant pas en Haiti, aurait sollicité un report, selon ce qu’a indiqué son conseiller Patrick Crispin qui clame l’innocence de M. Lamothe dans la mort d’Alix Gassant.

Mais il est dans de bonnes dispositions pour collaborer avec la justice, a laissé entendre M. Crispin qui dénonce une tentative “politicienne” tendant a affaiblir le président Jovenel Moise et l’ancien premier ministre Laurent Lamothe.

Parallèlement, l’avocat et militant de droits humains, Me Jaccéus Joseph, a informé ce lundi avoir écrit a l’organisation des états américains OEA pour demander  que le dossier Petrocaribe soit  inscrit a l’ordre du jour du 12 avril prochain, lors de son sommet au Pérou qui portera notamment sur la corruption.

L’ancien conseiller électoral a rappelé que plusieurs pays du continent américain et membres de l’OEA ont sanctionné leurs anciens dirigeants pour corruption.

Il a cité entre autres, les cas de Dilma Rousseff du Brésil et de Pedro Pablo Kuczynski du Pérou qui ont été destitués, celui du vice-président équatorien Jorge Glas qui a été placé en détention, de l’ancien président du Brésil Luiz Ignacio Lula Da Silva et de l’ex-présidente d’Argentine Christina Kirchner poursuivis pour corruption ainsi que des hauts fonctionnaires dominicains qui ont connu le même sort pour les mêmes raisons.

Nous ne pouvons pas, en Haiti, fermer les yeux sur les actes de corruption surtout que l’argent dilapidé provenant des fonds Petrocaribe, aurait bien servi au développement du pays et tiré des centaines milliers de gens de la misère, a conclu le président du bureau des organisations de défense des droits humains BODDH.

On apprend que deux journalistes d’investigation seraient en haiti pour enquêter sur la dilapidation des fonds Petrocaribe. Il s’agirait de journalistes expérimentés ayant enquêté notamment sur les panama papers et Oderbricht.

Suhelis Tejero et carlos Eduardo Huertas ont déjà rencontré plusieurs personnalités intérssées par le dossier Petro Caribe l’avocat André Michel ainsi que les sénateurs Nènel Cassis et Youri Latortue.
 

AHP

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago