La banque centrale et le ministère de l’économie signent un pacte de gouvernance

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
1231 views
Time to
read
1’

Le ministère de l’économie et des finances et la banque centrale ont signé mercredi un « pacte de gouvernance économique et financière”. Ce protocole d’accord, qui vise une gestion efficace de l’exécution des dépenses publiques, s’étend sur une période de douze mois, allant du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020.

Un nouveau pacte de gouvernance économique et financière a été signé le mercredi 27 novembre 2019 entre le Ministère de l’Economie et des Finances (MEF) et la Banque Centrale pour une gestion efficace de l’exécution des dépenses publiques.

Ce protocole d’accord s’étend sur une durée de douze mois et couvre l’année fiscale en cours allant du 1er octobre 2019 au 30 septembre 2020. 

Le Gouverneur de la Banque Centrale, Jean Badin Dubois a fait savoir que la signature de ce pacte est une garentie donnée aux acteurs économiques, que malgré la crise socio-politique qui ronge le pays, il n’y a aucun dérapage au niveau des indicateurs macro-économiques. 

Le ministère de l’économie et la banque centrale veulent ainsi, a-t-il dit, s’assurer de la stabilité de la gourde, la monnaie nationale.

M. Dubois déplore également les pertes enregistrées au niveau du secteur économique à cause de la crise socio-politique à laquelle le pays est confronté.

Il évoque notamment la fermeture de certaines entreprises privées mais aussi le fait par des entreprises publiques dont la Direction Générale des Impôts (DGI) et le Ministère de l’Economie et des finances de n’avoir pas pu fonctionner normalement.

Le Gouverneur de la Banque Centrale promet que les signataires du pacte de gouvernance tâcheront de bien le respecter.

Pour sa part, le Ministre a.i de l’Economie et des Finances Jouthe Joseph, a fait savoir que ce protocole d’accord témoigne de la volonté à avancer dans les réformes institutionnelles déjà engagés par le Gouvernement à travers le Ministère de l’Economie et des Finances. 

Le titulaire du MEF a dressé un tableau sombre de la situation économique du pays malgré les efforts consentis. 

Il ajoute qu’Haïti n’a reçu aucun support budgétaire pour l’année fiscale 2018-2019, alors que, fait-il remarquer, les besoins de l’État sont en constante augmentation.

Jouthe Joseph a indiqué que les dettes de l’État s’élèvent à 3.1 milliards de dollars américains. 

Il assure que le gouvernement met tout en œuvre en vue d’apporter une réponse appropriée à la crise et permettre au secteur économique, particulièrement affecté par la crise, de se relever.

Vant Bèf Info (VBI)

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago