Jovenel Moïse, Joseph Lambert et Gary Bodeau commencent à définir le profil du prochain Premier ministre

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
7538 views
Time to
read
2’

Joseph Lambert, Jovenel Moise et Gary Bodeau

Une première rencontre de consultations, mardi au Palais national, a permis au chef de l’Etat et aux présidents des deux branches du Parlement de commencer à camper le profil du prochain chef de gouvernement. Cependant, rien n’est encore décidé, a confié au Nouvelliste le président de la Chambre des députés.

Gary Bodeau, qui campe selon ses aspirations le remplaçant de Jack Guy Lafontant, annonce? d’autres rencontres de consultations avec le président de la République. « Je pense que le prochain Premier ministre doit sortir de la société civile », a dit le président de la Chambre des députés dans une interview téléphonique accordée mardi soir au Nouvelliste. « Le nouveau Premier ministre doit être techniquement solide, en mesure de parler avec tous les secteurs de la vie nationale, il doit inspirer confiance à l’ensemble de la population. Il y aura des élections bientôt, il doit être au-dessus des partis, avoir le courage de procéder à des réformes dans l’administration publique, être en mesure de trouver des sources de financement alternatives pour financer les projets… », ce sont les qualités et compétences que doit avoir le prochain chef de gouvernement, selon le profil dressé par le député Gary Bodeau.

Le président de la Chambre basse a ajouté que le prochain Premier ministre doit aussi pouvoir collaborer avec le chef de l’État tout en ayant « un minimum d’autonomie ».

Gary Bodeau a rapporté au journal qu’il a demandé au chef de l’État de faire, cette fois, des alliances avec les forces sociales (société civile, les associations de médias, le secteur populaire, les associations estudiantines, l’élite économique, l’élite politique, les syndicats… » pour diriger le pays.

Le parlementaire a rappelé que Jovenel Moïse dans son adresse à la nation samedi dernier a promis un gouvernement inclusif. C’est ce que souhaitent aussi les présidents des deux branches du Parlement, a-t-il soutenu.

Selon le député Bodeau, avant même la formation du prochain gouvernement, l’équipe démissionnaire doit prendre des mesures pour venir en aide à la population et gérer la saison cyclonique. Toutefois, la voie autorisée de la circonscription de Delmas dit souhaiter voir la formation du prochain gouvernement avant le départ en vacances des députés au cours du mois de septembre.

Le chef de l’État pour sa part, dans un tweet, a déclaré : « Avec le souci de doter la nation d'un nouveau gouvernement dans les meilleurs délais, j'ouvre aujourd'hui les consultations avec les présidents du Sénat et de la Chambre des députés, en vue de choisir un Premier ministre capable de faire face aux défis de la conjoncture. »

Au terme de cette rencontre de consultations qui a duré un peu plus d’une heure, les parties se sont mises d’accord sur aucun nom. Aucun nom n’a été évoqué non plus, a précisé le président de la Chambre des députés. « Nous nous sommes entendus à ce que le président continue les consultations afin de doter le pays d’un gouvernement avant le deuxième lundi du mois de septembre », a-t-il fait savoir au Nouvelliste.

Dans le cadre de ces consultations, Jovenel Moïse s’est entretenu mardi au Palais national avec le cardinal Chibly Langlois et d’autres membres de l’Église catholique. « Je m’entretiens avec des membres de l’Église catholique dans le cadre des pourparlers engagés avec les secteurs vitaux de la nation. Cette démarche tend à identifier les problèmes conjoncturels en vue de faciliter les actions de l’État visant à recoudre le tissu social du pays », a-t-il dit sur son compte Twitter.

Le chef de l'Etat avait déjà rencontré lundi au Palais des représentants du secteur vaudou.

Robenson Geffrard Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago