Jovenel Moise accepterait de mettre en jeu son mandat

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
2234 views
Time to
read
1’

La nouvelle est tombée en début de week end, le Président de la République accepterait d’écourter son mandat si et seulement, il y aura révision de la constitution et le renforcement de la Présidence. Par ricochet, il accepterait de nommer un nouveau Premier ministre issu de l’opposition.

Le chef de l’Etat a fait ces révélations lors d’une interview accordée à l’agence américaine, Associated Press (AP).

Une semaine avant, les protagonistes de l’opposition qui exigeaient la réduction du mandat du président de la République s’étaient heurté au refus catégorique des proches du pouvoir lors des discussions tenues à la Nonciature Apostolique.

Pourquoi cette volte-face de la Présidence ?

L’un de ses conseillers, Jude Charles Faustin avait déclaré que « le président n’est pas attaché à son mandat, mais à des réformes ». Autrement dit, Jovenel Moise pris dans un marasme aujourd’hui, accepterait d’écourter son mandat pour renforcer la présidence, victime du laxisme des sénateurs et députés qui n’avaient pas réussi à voter un budget et l’’amendement constitutionnel.

Ces concessions majeures viennent après des pourparlers entamés avec quelques leaders de l’opposition, en vue de trouver une solution concertée à la crise née depuis l’été de l’année dernière.    

Yves Paul Leandre source HPN

 

 

 

 

 

Le leader de l’organisation politique INIFOS Paul Denis avait exigé que le chef de l’Etat parte le 7 février 2021, pour faciliter le dégel de la situation qui engendre une insécurité grandissante et la détérioration socio-économique du pays. 

 

 

 

Yves Paul LEANDRE 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago