Inquiète, l’Union européenne appelle à la mise en place d’un nouveau gouvernement

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
1971 views
Time to
read
2’

Dégradation de la situation économique, recrudescence de l’insécurité, troubles sociaux, violation des droits de l’homme, absence de gouvernement depuis deux mois, investissement à l’arrêt…Un triste tableau de la réalité du pays peint par l’Union européenne (UE) . Dans une prise de position rendue publique, mardi, l’UE lance un appel sans condition au dialogue, la mise sur pied d’un gouvernement et le vote d’un budget entre autres.

« La délégation de l'Union européenne en Haïti exprime ses inquiétudes face à la situation générale du pays qui, confronté à des défis majeurs et urgents, reste depuis près de deux mois dans l’attente de la ratification d’un nouveau gouvernement », a dit constater l’UE dans cette prise de position.

L’UE a dit aussi constater que le sur le plan économique, la gourde continue à dévisser, la pauvreté s'aggrave et l'investissement est à l'arrêt. « Sur le plan politique, de fortes tensions ont provoqué de graves troubles sociaux ainsi qu'une profonde détérioration de la sécurité et de la situation des droits de l’homme ; de plus, ces tensions font peser des incertitudes sur la tenue des élections législatives prévues pour octobre prochain », a fait remarquer l’Union européenne.

Dans ce contexte, la délégation de l'Union européenne rappelle à tous les acteurs l'urgence de la tenue « d'un dialogue inter-haïtien franc et inclusif, sans préconditions, en vue de parvenir à un projet national fédérateur. Intégrant les secteurs politique et économique ainsi que la société civile, ce dialogue, selon l’UE, doit permettre d'aboutir dans les meilleurs délais à un consensus sur les réformes à mener pour renforcer les institutions, améliorer la gestion des finances publiques et stimuler l’investissement dans le but de mieux répondre aux besoins fondamentaux de la population ».

« La mise en place d'un nouveau gouvernement doit offrir une opportunité d’accélérer la réalisation des réformes conformément aux engagements pris par l’État haïtien et de poursuivre les actions en matière de reddition des comptes, en facilitant l’aboutissement des procédures légales en cours. Il est également urgent d’assurer une investigation exhaustive des violations des droits humains, y compris sur les événements de La Saline, et d’assurer la protection des citoyens et des défenseurs des droits de l’homme », exhorte l’UE tout en promettant au gouvernement son appui.

L’UE a souligné que le processus de dialogue devrait également créer les conditions propices à la réalisation des élections parlementaires, conformément au calendrier prévu par la Constitution, évitant ainsi un vide institutionnel, tout en permettant aux citoyens de se prononcer sur l’avenir du pays de façon démocratique.

L’Union européenne plaide enfin pour « la tenue d’un processus électoral équitable, ouvert et transparent repose notamment sur l’adoption du projet de loi électorale préparé par le Conseil électoral provisoire, l’attribution d’un nouveau mandat à ce Conseil, l’adoption des budgets nécessaires à l'organisation des élections, la mise à jour des listes électorales et la délivrance de nouvelles cartes d’identité ».

Robenson Geffrard Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago