Des hommes d’affaires des Gonaïves marchent contre l’insécurité

Publié
6 jours ago
Dernière mise à jour
6 jours ago
779 views
Time to
read
1’

Marche contre l' insécurité aux Gonaives 15 Mai 2019

Des hommes et des femmes du secteur privé des affaires des Gonaïves investissent les rues de la Cité de l’Indépendance, ce mercredi, pour dénoncer la montée de l’insécurité dans cette ville. Préalablement, les entrepreneurs avaient fermé les portes de leurs entreprises durant deux jours, les 13 et 14 mai en cours.

Plusieurs milliers de citoyens et de citoyennes dont des hommes et des femmes du secteur privés des affaires des Gonaïves se déferlent à travers les rues ce mercredi 15 mai 2019, à l’occasion d’une marche pacifique pour protester contre le climat d’insécurité qui sévit dans cette ville, a constaté le reporteur de Vant Bèf Info dans la métropole de l’Artibonite.

Cette marche est organisée après la mort par balle, par des individus armés circulant à motocyclettes, d’un jeune homme connu sous le nom de « Pipo6 ». Une drame qui a entrainé le dysfonctionnement et la fermreture des portes de toutes les institutions privées de la place.

Organisée à l’initiative d’une structure dénommée « Gonaïves business union », les protestataires vêtus de couleur blanche parcourent plusieurs rues de la commune tout en dénonçant le phénomène d’insécurité où des bandits armés prennent en otage tout le département et tuent comme bon leur semblent des citoyens paisibles qui investissent leur argent au sein du secteur.

Partant de carrefour Bassin jusqu’au centre-ville des Gonaïves, les hommes et femmes d’affaires ne cessent d’exhorter les autorités du pays à assumer pleinement leurs responsabilités pour désarmer les bandits qui sèment le deuil dans la commune. Ces entrepreneurs menacent de ne plus investir dans le département si l’État central ne prenne pas des mesures utiles visant à retablir un climat de sécurité.

« Il faut que la paix et la sécurité règnent aux Gonaïves. Les investiseurs ne doivent pas être les principaux cibles des bandits. Assez ! Il faut que quelques chose change si on veut attirer d’autres investisseurs étrangers dans la communue », a expliqué un simple citoyen qui vient en soutien aux entrepreneurs ajoutant que dans la majorité des cas, les criminels notoires sont téléguidés par des taitres de la ville.

Vant Bèf Info

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 1 mois ago