« Haïti n’est pas condamnée à rester pauvre »

Publié
2 mois ago
Dernière mise à jour
2 mois ago
2376 views
Time to
read
2’

Pourquoi Haiti peut reussir - Enomy Germain

Quoique conscient des défis à relever et des obstacles qui entravent la voie du progrès économique d’Haïti, Enomy Germain trouve les mots optimistes pour refaire vivre Haïti. Dans son ouvrage « Pourquoi Haïti peut réussir » à paraitre bientôt, il constate qu’il y a une certaine tendance à faire croire qu’en ce XXIe siècle, Haïti ne peut pas miser sur l’agriculture dans un processus de réussite. Parmi les arguments avancés, on dit que les produits agricoles ont une faible valeur ajoutée. En ce sens, selon les supporteurs de cette idée, le pays ferait mieux de s’orienter vers le service, la technologie et l’industrie. Pourtant Germain, avec la force des chiffres, montre que le pays peut rebondir avec son agriculture à l’image des résultats enregistrés entre 2011 et 2014 dans le domaine avicole.

La production avicole est exhibée par l’auteur pour mettre en relief des efforts consentis peuvant apporter des résultats. En effet, selon le ministère de l’Agriculture, de 2011 à 2014, l’augmentation de la production des œufs a été spectaculaire. Elle est passée de 1 million par mois à 6 3 millions. Enomy Germain rapporte les propos de l’ancien secrétaire d’Etat à la Production animale Michel Chancy, qui a souligné en 2017 que la production a atteint 7 millions d’œufs par mois. En analysant ces données de 2017, l’auteur de « Pourquoi Haïti peut réussir » indique qu’elles traduisent un revirement de la situation.

Selon M. Chancy, il y a 8 ans, Haïti importait presque la totalité de sa consommation en œufs de la République dominicaine. La production de poulets de chair est passée de 100 000 par mois à environ 20 000 de 2011 à 2014, soit une augmentation de 150% en seulement trois ans selon des données du ministère haïtien de l’Agriculture.  

« C’est évident qu’il faille intégrer la technologie dans l’agriculture par exemple, mais, en ce qui concerne l’industrie, disons la grosse industrie, Haïti ne dispose pas des moyens en son sein pour l’instant », admet Enomy Germain. Pour lui, seuls les investisseurs étrangers ou des nationaux avec du financement externe important peuvent à l’heure actuelle entreprendre dans ce domaine.   « Ce n’est pas rationnel d’envisager d’abord cette possibilité. Haïti doit d’abord miser sur ce qu’elle a.» L’auteur songe à rappeler que la qualité des emplois est à améliorer et que l’agriculture demeure le premier employeur du pays qu’on ne saurait négliger. D’un autre côté, si Haïti doit se renforcer dans l’industrie agroalimentaire, elle ne peut négliger l’agriculture qui fournit les intrants.    

Germain est persuadé qu’il faut également renforcer les autres secteurs; l’agriculture, qui représente encore 23% du PIB national jusqu’en 2018, doit être sérieusement prise en compte dans un processus de réussite nationale. Cette étape est d’ailleurs préalable à la réussite. « Et, comme l’avait décrit Demesvar Délorme « le moyen de tout sauver à cette heure critique, c’est souvent celui dont j’ai parlé dans le cours de ces réflexions : il n’y pas d’autre, il n’y en pas deux : c’est de relever en hâte notre production agricole. Si nous faisons cela, nous aurons le temps de tout sauver. » Cette affirmation de Demesvar Délorme n’est pas faussée dans le temps, selon l’auteur, qui concède au passage qu’il n’est pas facile d’expliquer à quelqu’un, sceptique à raison, qu’Haïti peut aller de l’avant.

Enomy Germain, dans ses efforts pour proposer des voies et moyens dans le domaine agricole, est revenu sur les potentialités sous-exploitées ou mal exploitées des produits d’exportation comme le cacao, le café, la mangue, les industries des huiles essentielles et textiles, sans oublier des moyens pour substituer une bonne partie de nos importations, l’entrepreneuriat jeune comme opportunité, les potentialités touristiques et les moyens de financement pour mieux exploiter ces atouts.

Dieudonne Joachim source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago