Haïti, un marché pour l’investissement taïwanais

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
3582 views
Time to
read
4’

Les entreprises taïwanaises se tournent de plus en plus vers Haïti pour y faire des investissements et développer le commerce. Par ricochet, pour renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays, l’ambassadeur de Taïwan en Haïti, Hu Cheng Hao, a procédé mercredi soir à la réception d'ouverture de la première édition de l’exposition des produits de Taïwan, qui se tient du jeudi 8 au samedi 10 novembre 2018 dans les jardins du MUPANAH, au Champs de Mars.

Speedtech Energy, Chin Yung Bamboo Wood, Art’s Tech Industrial, Shou Ie Industrial, OECC et la mission de coopération technique taïwanaise sont les firmes taïwanaises dont le produits seront exposés en marge de la première édition d’exposition des produits de Taïwan, qui se tient du jeudi 8 au samedi 10 novembre 2018 dans les jardins du Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH). Selon le diplomate, cette exposition, la toute première du genre, que l’ambassade de la République de Chine (Taïwan) organise en Haïti, vise à promouvoir les relations et les échanges économiques et commerciaux entre les deux pays dont les relations d’amitié datent de 62 ans et, du même coup, présenter les meilleurs produits fabriqués en Taïwan à la population et aux consommateurs haïtiens.

«Cette exposition vous fera découvrir des produits de qualité taïwanais, entre autres : des smartphones, des tablettes, des ordinateurs portables, des bicyclettes pliables, des robots aux affaires ménagères qui illustrent sans nul doute le savoir-faire, l’excellence, la diversité et la richesse de la production taïwanaise», indique Hu Cheng Hao, ajoutant qu’à travers cette exposition, l’ambassade de l’île de Formose fait feu de tout bois pour promouvoir et rendre visible en Haïti la présence économique et commerciale de Taïwan classé en 2017, à la 22e place en tant qu’économie mondiale et à la 17e place au niveau du volume de commerce international, avec un volume total de commerce international de 577 milliards de dollars américains, dont 317 milliards de dollars en exportation ainsi que 260 milliards de dollars américains en importation.

Le diplomate en a profité pour souligner que le Taïwan est classé au cinquième rang mondial au niveau de réserves de change ayant atteint 451,5 milliards de dollars américains et s’est distingué par un excédent commercial de 57 milliards de dollars américains en exportation en 2017. Il soutient que, selon des agences d’évaluation de prestige comme IMD Business School établissant le «Classement mondial de la compétitivité 2017» et Forum économique mondial dans son rapport de classement «Indice de compétitivité 2017-2018», la République de Chine (Taïwan) figure respectivement parmi les 15 et 13 premiers pays les plus compétitifs au monde. Bien que ses indicateurs économiques globaux pour l’année de 2017 soient assez impressionnants et significatifs, le gouvernement taïwanais s’efforce toujours d’atteindre l’excellence en poursuivant la mise en œuvre de sa politique d’innovation industrielle « Cinq plus deux » de manière à améliorer à l’avenir la compétitivité globale de Taïwan. La politique d’innovation industrielle «Cinq plus deux» concerne, certes, les secteurs à forte croissance, notamment les énergies vertes, les machines intelligentes, l'économie circulaire.

Augmentation des échanges commerciaux entre Taïwan et Haïti

Plus loin, le diplomate a confié que le volume total des échanges commerciaux entre Taïwan et Haïti, en 2017, a atteint environ 40 millions de dollars américains, soit une augmentation significative de 45% par rapport à 2016. « Les exportations de Taïwan vers Haïti sont diverses : pièces de véhicules détachées, meubles, acier et accessoires optiques. Et celles d’Haïti vers Taïwan sont des déchets métalliques, du poisson, des produits en plastique, des bijoux, etc. Bien que l’augmentation des échanges bilatéraux soit très significative, la communauté des affaires des deux pays s’active à dynamiser, promouvoir et diversifier à l’avenir les exportations d’autres produits dans d’autres secteurs de production.

«Toutes les conditions favorables aux investissements étrangers en Haïti sont déjà réunies. Outre les avantages bien connus des tarifs préférentiels grâce à l’Economic Partnership Act (EPA) de l’Union européenne conformément à son statut de membre de la Communauté caribéenne et à loi américaine Hope, Haïti est également géographiquement bien placé et peut, non seulement compter sur ses professionnels en langues étrangères, notamment le français, l’anglais et l’espagnol mais également sur ses travailleurs polyvalents. Je suis convaincu de l’accélération, dans un proche avenir, du rythme croissant de l’installation en Haïti d’unités de production d’entreprises taïwanaises en vue de contribuer à la création de beaucoup plus d’emplois en Haïti», a fait savoir le diplomate, soulignant que les entreprises taïwanaises, Everest, RSI et Fairway, très actives dans le secteur du textile, ont investi avec succès en Haïti. Sans oublier le rôle combien important que joue la firme de construction taïwanaise l’OECC, installée en Haïti depuis une vingtaine d’années, dans la promotion d’investissements privés taïwanais en Haïti.

Présent à la rencontre, le docteur Ronell Gilles, ministre du Commerce et de l’Industrie, dit saluer cette activité qui pendant trois jours offrira une plateforme aux Taïwanais en vue de présenter leurs produits commerciaux aux Haïtiens. « Cette activité est le résultat d’une série de missions commerciales et de prospections réalisées en Haïti et à Taïwan au cours des années écoulées. C’est le symbolisme du renforcement des relations entre les deux pays. Cette initiative est une occasion de créer une nouvelle perception autour d’Haïti pas comme une terre d’accueil pour les aides humanitaires mais une terre d’opportunités et d’investissements», précise le ministre Ronell Gilles, ajoutant que le gouvernant haïtien via le ministère du Commerce réitère son engagement à supporter toutes initiatives commerciales et de créations de richesses dans le pays. Il s'agit pour le ministre d’une nécessité pour les deux pays d’exploiter toutes les opportunités commerciales et renforcer davantage les liens bilatéraux.

Cette soirée a été marquée par la présence de nombreux amis de Taïwan, des entrepreneurs et des membres du gouvernement, dont le Premier ministre Jean-Henry Céant, le ministre de la Planification et de la Coopération externe, Jean Claudy Pierre, des députés comme Jean-Marcel Lumérant et Périlus Worms ; Gilbert Hypolite, président de la Chambre de commerce haïtiano-taïwanaise (CCHT); l’entrepreneur Marc Antoine Accra; sans oublier des personnalités comme Pierre-Duly Brutus, Fred Brutus, Emmelie Prophète, Frantz Duval, Huswald Thimothée, Etzer Émile, etc.

Amos Cincir Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
6 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 7 mois ago