En Haïti comme dans le reste de la région, le commerce extérieur est en hausse

Publié
8 mois ago
Dernière mise à jour
8 mois ago
2399 views
Time to
read
2’

Les échanges commerciaux d'Haïti ont augmenté de 8,8% en 2018 après avoir progressé de 4,9% en 2017. Globalement, les exportations des pays de la Caraïbe ont connu une forte accélération de 22,4% en 2018 contre 18 % en 2017. Ces pays - à l'exception du Bélize et de Guyana- ont enregistré une augmentation dans leur commerce extérieur en 2018, selon l’édition 2019 du rapport de la Banque interaméricaine de développement (BID) titré « Estimations des tendances du commerce en Amérique latine et dans les Caraïbes », ceux du Suriname ont augmenté de 4,6% en 2018, après avoir augmenté de 41 % en 2017.

Ce rapport, rendu public à la mi-janvier 2019, montre notamment les performances à l'exportation de Trinidad & Tobago qui représentent l'essentiel de cet exploit sur le plan commercial. La Chine, l'Amérique latine et les Caraïbes étaient les destinations les plus dynamiques et aussi celles qui ont le plus contribué à la croissance totale des exportations des pays caribéens.

Trinidad & Tobago a enregistré une augmentation estimée de 32,7% de ses exportations. Les ventes d’énergie expliquent cette forte augmentation due à l’amélioration des prix dans le secteur. La Jamaïque a enregistré une augmentation de ses ventes externes de l’ordre 28,5% en 2018. La Chine était la destination la plus dynamique, tandis que les exportations intrarégionales se contractaient. Le secteur qui explique cette augmentation est principalement celui des mines et des carrières.

L'augmentation de 4,6% des exportations de la Barbade répond intégralement aux plus importantes livraisons intrarégionales, toutes les autres principales destinations ont enregistré des contractions. Les produits qui ont le plus contribué à l’augmentation des exportations ont été les appareils d’éclairage électrique, les usines de fabrication de ciment et de fer, ainsi que le rhum et l’eau-de-vie.

Les exportations des Bahamas ont stagné en 2018 après avoir diminué de 1,5% en 2017. Cette performance est le résultat d'une augmentation significative des ventes en Amérique latine et la Caraïbe (325,5%). Ce qui suffisait à peine à compenser la baisse des ventes aux États-Unis. Les États-Unis (-5,5%) et l'Union européenne (-44,1%). La baisse des secteurs des produits chimiques et des aliments et des animaux vivants a été compensée par des augmentations similaires des minéraux, des carburants et des lubrifiants ainsi que des machines et du matériel de transport.

On estime que Guyana a enregistré une contraction de ses ventes externes de 4,1% en 2018, après avoir enregistré une expansion de 5,9% en 2017. La baisse des livraisons au Canada, principale destination de ses exportations, et en Amérique du Sud, en particulier le Venezuela, a neutralisé, dans une large mesure, les bonnes performances vers les autres destinations. La forte contraction aurait été marquée par la baisse des ventes de l'or brut, principal produit d'exportation du pays.

Le Bélize a enregistré une baisse de ses exportations de 14,2% en 2018 en raison de la réduction de ses ventes vers l'Union européenne (-20,2%) et les États-Unis (-18,5%). La contraction est due à la forte baisse des exportations de sucre (25,9%), conséquence de la baisse des prix et de la stagnation des volumes.

En effet, selon la méthodologie employée pour traiter les données de ce rapport, les estimations des exportations d'Amérique latine et des Caraïbes jusqu'en décembre 2018 ont été établies à partir des données disponibles au 7 décembre 2018 et étaient fondées sur l'hypothèse selon laquelle les tendances commerciales observées au cours de l'année se poursuivraient jusqu'à la fin de 2018.

Le rapport tient compte des informations provenant de 26 pays de l'Amérique latine et des Caraïbes (Argentine, Bahamas, Barbade, Bélize, Bolivie, Brésil, Chili, Costa Rica, Colombie, Équateur, Guatemala, Guyana, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Suriname, Trinidad &Tobago, Uruguay et Venezuela).

Louise Marie Jeune Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago