Haïti est confronté à une insécurité alimentaire grave

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
1753 views
Time to
read
1’

Selon les estimations de la FAO, 41 pays de par le monde, dont 31 en Afrique, continuent d'avoir besoin d'une aide alimentaire extérieure. La persistance des conflits reste le principal facteur à l'origine du niveau élevé d'insécurité alimentaire grave, tandis que les conditions météorologiques défavorables ont aussi compromis la production agricole, réduisant les disponibilités vivrières et l'accès à la nourriture.

Haïti fait partie des région en proie à une insécurité alimentaire grave. La FAO a noté des Épisodes de sécheresse prolongés et inflation élevée.

Selon les prévisions, environ 2,6 millions de personnes nécessiteraient une aide alimentaire en août 2019, car la production céréalière a souffert des vagues de sécheresse (en particulier s'agissant du maïs), ce à quoi il faut ajouter les prix élevés des aliments importés, y compris le riz.

En Haïti, le maïs de la campagne principale a été récolté en juillet, et l'insufisance des précipitations tombées dans le sud et l'est a gravement compromis la production. Un temps sec continue de perturber les opérations de semis du maïs de la campagne secondaire, dont la production s'annonce donc mauvaise. L'affaiblissement rapide de la monnaie locale par rapport au dollar des États-Unis entre la n 2018 et la mi-2019 a rendu plus dificile l'accès des agriculteurs aux intrants agricoles, le plus souvent importés, ce qui a contribué à faire baisser encore davantage les rendements. En revanche, la production de paddy de la campagne principale de 2019, dont la récolte est en cours, devrait atteindre un niveau moyen. Ce résultat tient à des rendements proches de la moyenne grâce aux conditions météorologiques globalement bonnes dans l'Artibonite, principal département producteur, ce qui a compensé les effets négatifs du faible recours aux intrants agricoles.

Les prix du maïs ont enregistré une hausse saisonnière en juin-juillet en Haïti, les prix du riz importé ont augmenté en juin, en dépit de la décision du gouvernement de lever la taxe ajoutée sur ces importations, principalement du fait de la faiblesse de la monnaie nationale.

LLM / radio Métropole Haïti

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago