Environnement : Le Pnud alerte sur l’élévation du niveau de la mer, dans le Sud et le Sud-Est d’Haïti

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
3461 views
Time to
read
1’

Plage Haiti

Il existe une grave menace sur Haïti, avec une élévation du niveau de la mer, principalement aux Cayes (Sud) et à Jacmel (Sud-Est), prévient la responsable de l’unité de résilience, à la branche, en Haïti, du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), Dorine Jean-Paul, interrogée par AlterPresse et AlterRadio.

Sur les côtes haïtiennes, le niveau d’avancement de la mer est très inquiétant pour les 50 prochaines années (jusqu’en l’année 2063), révèle le Pnud, suite à une évaluation effectuée en 2013.

« Nous avons remarqué un avancement assez important de la mer, qui a fait penser à une prise en compte nécessaire de l’effet des changements climatiques sur la migration de la population », précise Dorine Jean-Paul, la cheffe de l’unité de résilience à la branche du Pnud en Haïti.

Il y a de grands efforts, constatés au niveau de la population haïtienne, en rapport à la connaissance des risques et de l’environnement, reconnaît Jean-Paul.

« Nous voulons appuyer, le plus que possible, des réflexions, basées sur des données et des réflexions fiables, et renforcer l’orientation scientifique sur la connaissance des risques », souligne-t-elle.

La technicienne appelle à une sensibilisation continue, sur le territoire national, et à la mise en place de structures de gouvernance, pouvant contribuer à plus d’investissements, en vue d’un territoire plus résilient.

Dix ans après le tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010, le Pnud a fait le point sur la vulnérabilité, en ce qui a trait à la gestion des risques et désastres en Haïti, à travers un rapport, intitulé « 10 ans de travail dans la gestion des risques en Haïti ».

Dans ce rapport, des plans de prévention des risques sont également prescrits, pour la mise en place de structures, au niveau des versants, pour les zones vulnérables, par rapport aux inondations.

La branche en Haïti du Programme des Nations unies pour le développement entreprend des protocoles d’accord, avec l’Université d’État d’Haïti (Ueh) et le Centre national de l’information géospatiale (Cnigs), sur la gestion des risques et désastres, la gestion durable des résidus solides et l’aménagement du territoire. 

source Alter PResse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 10 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago