EDH utilise des câbles souterrains pour améliorer sa performance

Publié
9 mois ago
Dernière mise à jour
9 mois ago
3852 views
Time to
read
2’

L'Électricité d’Haïti (EDH) met en œuvre un projet de réhabilitation de la ligne de transmission 115 kV sortant de Péligre aboutissant à Port-au-Prince en se servant de câbles souterrains. En écartant les installations traditionnelles (moins sécuritaires) et en optant pour ces câbles en fourreau PEHD en pleine terre, la compagnie publique d’électricité vise à améliorer la performance de la ligne de transmission et fournir de l’électricité plus fiable et plus sûre.

Ce projet dont le coût est de 29, 15 millions de dollars, financé par la Banque interaméricaine de développement (BID) et le Fonds de reconstruction d’Haïti (FRH), vise à réhabiliter en aérien environ 46 km de ligne, de la centrale de Peligre au pylône 152. Il vise aussi la construction d’une ligne de transmission souterraine (câble directement enfoui dans le sol) à partir du pylône 152 jusqu'à la station nouvelle de Delmas et jusqu’à Port-au-Prince sur une distance totale d’environ 10 km.

De Lilavois 17 à Delmas 33, la construction de maisons sous les pylônes rend difficile le remplacement des lignes haute tension sur le réseau. Avec ce projet, fini les lignes aériennes et maintenant place aux lignes souterraines. Au total, neuf kilomètres de câbles seront enfouis sous terre, ce qui risque de « perturber la circulation » dans certaines artères. Voilà pourquoi l’EDH demande à la population de patienter jusqu’à la fin de ces travaux.

Comment améliorer le réseau électrique et fournir beaucoup plus d’électricité à la population? se questionne Jose Davilmar, ajoutant que si la compagnie est toujours ciblée à tort comme responsable du black-out, l’institution travaille d’arrache-pied pour apporter beaucoup plus d’électricité aux citoyens. Le responsable de communication de l'EDH profite aussi pour signaler dans une interview au journal que le travail de réhabilitation ne sera pas long. C’est pourquoi l’institution lance un appel à la patience à la communauté desservie et bénéficiaire du projet.

L’option mise en terre est une alternative nécessaire aux futurs besoins de développement du réseau électrique haute tension en Haïti, répond Jose Davilmar. La réhabilisation de cette ligne de transmission devrait être bouclée dès le quatrième trimestre de l’année 2018, sous la supervision de Tractebel Engeneering et la constructrice Entreprise d’électricité et d’équipements (EEE), lit-on dans le projet de la direction de planification de l’EDH.

Les travaux ont débuté depuis novembre 2016 et les recherches sont terminées à 90 %. Les fourreaux pour la ligne souterraine sont déjà à la douane. Les travaux de génie civil des pylônes existants sont déjà en exécution, selon Jose Davilmar.

La réhabilitation de la ligne de transmission s’effectue à un moment où le FMI vient de conclure un accord (Staff-Monitored Programme, SMP) avec Haïti. Cet accord « inclura des réformes visant à endiguer les pertes de la compagnie publique d'électricité (EDH) qui, ces dernières années, ont représenté une part importante du déficit public », selon une note récente du FMI. Faute de paiement de l’électricité consommée, l’EDH a recours ordinairement à la subvention. Mais l’institution croit fermement que la solution du problème reste le «paiement des factures».

 Dominique Moussignac

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
7 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 7 mois ago