Ecole Fondamentale: Une marche pacifique pour exiger de meilleures conditions de travail

Publié
6 mois ago
Dernière mise à jour
6 mois ago
1015 views
Time to
read
<1’
Le Regroupement des enseignantes et enseignants du fondamental pour une école rénovée par des actions nouvelles et solidaires (Referans) annonce la tenue, ce mercredi 14 mars 2018, d’une marche pacifique, dans la commune de Delmas (périphérie nord-est de la capitale).

Cette marche vise à dénoncer les humiliations, discriminations et injustices subies par les membres du personnel des Écoles fondamentales d’application et d’appui pédagogique (Efacap) de la part du Ministère de l’Éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), indique une note de presse transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

La marche partira de la place publique de Delmas 31 pour aboutir à Delmas 83, devant le cabinet du titulaire du Menfp, où est prévu un sit-in.

Referans critique la décision de l’État, via le Ministère de l’économie et des finances (Mef), consistant à prélever mille gourdes des salaires du personnel des Efacap.

Au lieu d’augmenter le salaire misérable du personnel des Efacap, l’État décide plutôt de prélever de l’argent sur leur chèque, dénonce-t-il, tout en exigeant de meilleures conditions de travail.

L’organisation réclame du Menfp le paiement de tous les personnels et un ajustement salarial jusqu’à 36, 150 gourdes pour les enseignants des écoles fondamentales et ceux des lycées.

Le syndicat recommande d’aligner le salaire des conseillers pédagogiques d’Efacap et de mettre en place un budget de fonctionnement pour toutes les écoles fondamentales comme le prescrit le Plan national d’éducation et de formation (Pnef).

Alter Presse

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
4 mois 4 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago