Du béton sur le tronçon de Bolosse mais…

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
4916 views
Time to
read
1’

Depuis quelques mois, passants, conducteurs et résidents constatent avec joie, la réhabilitation en béton des Avenues Bolosse (Boulevard Jean-Jacques Dessalines/Grand’rue). Il s’agit notamment des 3e, 4e et 5e Avenues qui constituaient autrefois une entrave à la circulation et qui interpellaient la responsabilité de la collectivité. Cependant, ces derniers jours, à cause des tas de fatras et d’alluvions drainés par les eaux de pluie en furie, la circulation redevient encore un peu difficile à cet endroit de la capitale, a constaté Haiti Press Network.

Ce tronçon, observons-nous, jonché de boue, de gravats, d’immondices et d’alluvions de toutes sortes venant en amont, est aussi inondé d’eaux formant à nouveau une sorte de rivière sur une bonne partie de la chaussée.

Les  canaux d’évacuation des eaux en ruissellement sont apparemment ensablés. Ce qui engendre des monticules de graviers et de boue accumulés sur le tronçon. Cette situation entrave la circulation tant piétonne qu’automobile. 

S’ajoute à ce fait, l’élargissement des deux côtés de la route, du marché informel qui gêne également la circulation et enlaidit davantage ce lieu, proche de Martissant où se situe le Parc naturel. Un endroit attractif (ancienne Habitation Leclerc) disposant ce qui reste des espaces verts de Port-au-Prince où l’on trouve des arbres datés de l’époque coloniale.

Selon plusieurs riverains de Bolosse, ce spectacle accablant sur le tronçon nouvellement rénové pourrait s’aggraver. L’endroit redeviendra comme avant, si le ministère des Travaux publics (MTPTC) et la municipalité ne prennent pas les dispositions nécessaires pour résoudre le problème en amont qui constitue le réel nœud gordien.

« Si l’État ne cherche pas à résoudre le problème dans les hauteurs, même pas en temps de pluie, les eaux continueront à se déverser incessamment sur le tronçon. Du coup, cet investissement qu’on vient d’y faire, ne sera autre que de l’argent jeté par les fenêtres », a déclaré un riverain avisé qui suivait comme nous, l’image désolante.    

De l’avis de plus d’un, y compris des gens qui habitent la zone depuis de nombreuses années, la principale cause de la dégradation du tronçon de Bolosse, ce sont les eaux en furie dévalant les pentes qui viennent former un véritable torrent à différents niveaux sur la chaussée.

Pire, nous dit Susane, une dame dans la cinquantaine, en saison pluvieuse des résidents en profitent pour se débarrasser de leurs colis de détritus qui vont en contrebas s’amasser au niveau du boulevard et augmentent l’insalubrité sur la chaussée.

Il faut dire que les conditions sanitaires déjà très précaires des riverains ne sont pas garanties avec ce tronçon transformé en un amas d’eaux usées et d’immondices de toutes sortes.

Au moment où nous rédigeons cet article, nous ne savons pas si le MTPTC va intervenir pour dégager la voie publique pour laquelle les riverains avaient lancé un appel urgent. 

Alix Laroche source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago