Un député demande au peuple de « jeter le parlement à la mer

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
11231 views
Time to
read
1’

Jean Robert Bosse

En effet, la décision des représentants de la majorité présidentielle, qui ont refusé de fixer la date de l interpellation du premier ministre Jack Guy Lafontant contrairement aux dispositions de l`article 225 des règlements intérieurs, a fait sortir  de ses gongs l`élu de la commune d`Aquin.

« Si le peuple haïtien savait ce qui se passe à l`intérieur de cette « malpropreté », demain matin, il aurait dû renverser cette « saloperie » et la jeter à la mer », a tonné le député de l`OPL, déclarant que ses collègues de la majorité se moquent royalement de ce peuple inculte et endormi et ne s`occupent que de leurs affaires personnelles et des moyens de s`enrichir.

« Devant la violation de la loi et de la constitution, c`est la violence qui doit prendre place.  Car on ne peut pas laisser de manière naïve des gens sans titre ni qualité, n`ayant aucune notion de l`histoire de la République, occuper tout l`espace au parlement, vendre le pays, tromper le peuple et piller systématiquement les ressources de l`état », a encore martelé Bossé qui demande au peuple de se mobiliser comme durant la période de 1986.

« Ils ont reçu des pots de vin et éprouvent de la gêne pour lever la main et dire que le pays va mal. Donc, ils peuvent fixer la date  pour un an ou deux ans et donner du temps à « Ti Guy » », s`est lamenté Bossé qui a prévenu qu`il empêchera, avec l`aide de ses alliés, toute tenue de séance si la conférence des présidents ne fixe la date de l`interpellation du premier ministre Lafontant.

Source Rezo Nodwes

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago