Créer des coopératives et des emplois décents !

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
493 views
Time to
read
2’

Serge Chery

Ce samedi 6 juillet 2019 ramène la 25e Journée internationale des coopératives des Nations unies et la 96e journée coopérative internationale. A cette occasion, le Conseil national des coopératives (CNC) met l’emphase sur les efforts à déployer pour que le pays s’approprie la philosophie du mouvement coopératif. Le directeur général du CNC est persuadé que le thème de la célébration pour cette année « Coops pour un travail décent » inspire bien pour résoudre divers problèmes notamment sur le plan économique qui secouent la société haïtienne.

« Cela fait deux ans que nous ne nous sommes pas réunis pour fêter ensemble. Cela est dû à la situation socio-politique du pays. Pourtant le secteur coopératif demeure une force sur laquelle le pays peut compter », a indiqué Serge Chéry qui constate qu’en dépit des difficultés et des obstacles de toutes sortes, le secteur coopératif tient bon. « Contre vents et marées, nous apportons des corrections nécessaires et nous continuons d’avancer dans la bonne direction. »

Le directeur général du CNC s’enorgueillit qu’une coopérative soit distinguée chaque année au Sommet international de la finance co-organisé par le Group Croissance et la Banque de la République d’Haïti (BRH). « Cette année, souligne-t-il, on a salué les efforts consentis par Socolavim. En dépit des conditions socio-économiques très difficiles, le secteur coopératif demeure viable pour créer des richesses par l’intermédiaire d’emplois décents et durables. »

 Serge Chéry croit plus loin qu’en accordant encore plus d’importance aux activités des coopératives de tout type, le pays pourrait aider l'immense majorité des jeunes à trouver un emploi et se préserver de l’oisiveté. « Le secteur coopératif se propose d’aider les Haïtiens à s’unir pour sortir le pays de son marasme économique qui a déjà trop duré. » Il fait cependant remarquer que les déclarations violentes et d’autres menaces dans le contexte actuel n’ont pas favorisé une célébration habituelle. Les dirigeants du mouvement coopératif épargnent les coopérateurs des déplacements. Chacun espère toutefois que tout le monde en son for intérieur va célébrer la Journée internationale des coopératives à sa manière.

Le numéro un du CNC perçoit le secteur coopératif comme l’avenir d’Haïti. « Nous engageons une lutte pour introduire la culture coopérative au sein de la communauté universitaire d’Haïti.  Nous avons compris que l’université ne saurait être laissée de côté dans un souci de développement », a-t-il confié. M. Chéry informe que son équipe redouble d’efforts afin d’intégrer l’université dans le mouvement coopératif et vice versa.  Le CNC, explique-t-il, travaille d’arrache-pied aussi à introduire la philosophie des coopératives au sein de la police haïtienne.

« Nombre de problèmes de la PNH pourraient trouver des solutions par l’intermédiaire des coopératives comme la consommation de masse, la nourriture, les uniformes et certains équipements de base. Nous œuvrons pour que les jeunes coopérateurs puissent atteindre une certaine indépendance économique pour chasser la pauvreté. » Le directeur général du CNC affirme que son institution multiplie les séances de formations au profit des coopératives. Aussi, ajoute-t-il, le CNC prépare des ouvrages afin d’introduire le mouvement coopératif au troisième cycle de l’école fondamentale. Serge Chéry propose au pays de s’inspirer des valeurs coopératistes pour faire avancer la démocratie en Haïti.  

La Journée internationale des coopératives est une célébration annuelle du mouvement coopératif qui a lieu le premier samedi de juillet depuis 1923. Depuis 1995, les Nations unies et l'Alliance coopérative internationale choisissent le thème de la célébration de #CoopsDay par le biais du Comité pour l'avancement et la promotion des coopératives dans le monde (COPAC), un partenariat multipartite composé d'institutions publiques et privées mondiales qui défendent et soutiennent les entreprises coopératives autonomes et centrées sur la personne en tant que moteur du développement durable.

Dieudonne Joachim source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago