Claude Prépetit écarte la possibilité de réveil d’un volcan à Jérémie - video cuba

Publié
8 mois ago
Dernière mise à jour
8 mois ago
7032 views
Time to
read
1’

Claude Prepetit

Dimanche après-midi, un bruit retentissant a résonné un peu partout sur le département de la Grand’Anse. Joint par le journal sur les raisons justifiant ce phénomène qui fait couler des sueurs froides à cette région du pays, Claude Prépetit a écarté les hypothèses laissant croire que c’est un réveil de volcan. Il s’agirait, selon lui, d’une météorite qui ne représente plus aucun danger pour la population.

«Il n’y a rien à craindre », a rassuré l’ingénieur géologue Claude Prépetit, qui fait allusion aux suppositions de la population du département de la Grand’Anse qui craint qu’un volcan soit à l’origine de l’explosion entendue dimanche soir. Flavien Janvier, correspondant du Nouvelliste, a raporté que ce bruit s’est fait entendre entre 3 h et 4h de l’après-midi. Il a couvert tout le département de la Grand'Anse, notamment Jérémie et Dame-Marie, qui se situent à plus de 40 kilomètres. Des gens de Marfranc et d’autres zones de la région l’ont également entendu. Selon lui, le bruit a retenti deux fois de suite comme si c’était une bombe qui avait explosée.

Claude Prépetit a fait savoir qu’Haïti est en effet un pays volcanique. Cependant, les deux seuls volcans répertoriés en Haïti se situent à Thomazeau et au morne la Vigie, qui se trouve entre Titanyen et Saut-d’Eau. Selon lui, ces volcans sont en sommeil depuis près d’un million d’années et ne représentent aucun danger pour la population. « Il n’y a rien à craindre », a insisté le directeur du Bureau des mines et de l’énergie. Il assure que le bureau est resté en contact permanent avec le délégué départemental pour suivre l'évolution de l’évènement.

«Apparemment, c’est une météorite qui s’est désintégrée avant même d’atteindre la surface», a avancé l’ingénieur géologue qui souligne que personne n’a identifié aucun point d’impact quelque part dans ce département. Aucune équipe du Bureau des mines et de l’energie n’est sur place pour vérifier. À en croire Claude Prépetit, il est difficile de confirmer ce qui s’est passé dans la Grand’Anse dimanche après-midi. Selon lui, cette météorite ne pourrait représenter un danger que s’il était assez volumineux pour tomber sur des maisons ou dans la mer. Il pourrait produire en conséquence un raz-de-marée.

«S’il y avait du danger, ce serait le jour-même», a dit croire le spécialiste en géologie. La population de la Grand’Anse ne doit donc pas s’inquiéter par rapport à cet écho. Néanmoins, des médias et des moteurs de recherche, tel Google, ont révélé qu’une météorite est tombée sur l’Ouest de Cuba le dimanche 14 avril 2019.

Caleb Lefevre source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago