Berson Soljour, le directeur départemental de l'Ouest de la PNH, sous enquête

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
2449 views
Time to
read
3’

Le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, le commissaire divisionnaire Berson Soljour, sous le coup de deux enquêtes, est « l’objet de mesure conservatoire » prise par l’Inspection générale, a appris le journal de sources policières, le lundi 5 novembre 2018. « Il y a une enquête sur les incidents survenus au parquet et celle concernant une personne arrêtée que l’on a retrouvée morte par la suite. Il est écarté de son poste », a indiqué une de nos sources. À la suite des incidents du parquet, les avocats du barreau de la capitale ont entamé un mouvement de grève et réclamé que l’action publique soit mise en branle contre le commissaire divisionnaire Berson Soljour, accusé d’avoir agressé un avocat lors de l’audition du militant politique Schiller Louidor récemment.

Le second dossier sur lequel enquête l’Inspection générale a été porté par-devant le Premier ministre Jean-Henry Céant, chef du CSPN, dans une lettre ouverte de la fondation Je Klere dirigée par la militante des droits de l’Homme Marie Yolène Gilles. Dans cette lettre, cette fondation évoque une exécution sommaire, une violation du droit à la vie en rapport au cas de Joseph Mackenson, dit Ti Ga.

« Joseph Mackenson (Mackendy), dit Tiga, a été arrêté le 18 septembre 2018 vers 7h p.m. par une brigade d’intervention du sous-commissariat de Port-au-Prince/ Cafétéria pour son implication dans un accident de la circulation ayant fait une victime. Cette dernière, identifiée par la police comme étant un quidam (sic) a été transportée à l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti et la motocyclette confisquée au sous-commissariat du Cafétéria », lit-on dans la lettre.

« Peu après son arrestation, Joseph Mackenson (Mackendy) a été identifié par des policiers affectés audit sous-commissariat comme étant un membre du gang connu sous le nom de "Gang Anel" opérant au Village de Dieu, dans la banlieue sud de la capitale », selon la lettre.

« Peu de temps après, un groupe de civils armés liés à un gang opposé dénommé "Baz Pilate" débarquait au Cafétéria pour exiger que leur soit livré le prévenu aux fins de l’exécuter. Le responsable du sous-commissariat a refusé de céder aux injonctions de ce groupe et a alerté le commissaire principal Joël Casséus, en charge du commissariat de Port-au-Prince, qui a ordonné le transfert du prévenu, pour raison de sécurité, avant même le rapport circonstancié qui devait suivre. Ce qui fut fait le même jour, vers 9h 00 p.m », a poursuvi la lettre.

« La situation allait évoluer quand, aux environs de 10 h 00 du soir, un appel reçu du directeur départemental de l’Ouest, Berson Soljour (DDO), ordonnant au responsable-adjoint du commissariat de Port-au-Prince, Bact Evangellot, de libérer le prévenu, selon les informations confirmées par les enquêteurs de la FJKL. Dans le cahier de main courante du commissariat de Port-au-Prince, il est inscrit: « Après avoir entendu le nommé Joseph Mackenson par le Service d’Investigation du Commissariat de Port-au-Prince, on ne lui a rien reproché, ce dernier est libre de rentrer chez lui » (Ref.Main courante).

« Notons que cette libération est faite vers 10 h 50 p.m. Cette libération sitôt effectuée, Joseph Mackenson (Mackendy), dit Tiga, a été reçu sur place par l’inspecteur divisionnaire Felidon Luckner du sous-commissariat de Portail-Léogâne, accompagné de membres de Baz Pilate. Tous ces faits ont été constatés par le responsable du commissariat de Port-au-Prince, le commissaire principal Joël Casséus, le lendemain matin en entrant dans son bureau aux environs de 9 h30 », lit-on dans la lettre du FJKL.

« Etonné de cette libération faite à son insu, en pleine nuit et en dehors des règlements de la police, il en informa le directeur général de la PNH qui était en mission à l’étranger via WhatsApp par ce message expédié vers 10h16 a.m.: « Joseph Mackenson, alias Tiga, arrêté par la patrouille caf suite à un accident de moto, identifié par la suite par des informateurs et les policiers de la base Pilate selon le responsable de caf, j’ai ordonné à ce dernier de le transférer au cm pap pour plus de sécurité et j’ai passé des instructions à la base pap de le recevoir en attendant que le rapport de circonstance soit soumis par caf. Au cours de la nuit le commissaire adj m’a appelé pour m’informer que le DDO lui a donné l’ordre de le libérer pourtant à d’autres fins. Donc je vous informe mon commandant de la situation », selon cette lettre.

Le directeur général de la police nationale d’Haïti, Michel-Ange Gédéon, interrogé il y a plusieurs semaines sur ce dossier, avait indiqué que « le DG, dans son parcours, a toujours accordé une importance particulière au respect des droits de la personne humaine. Il ne rate jamais une seule occasion, lors de ses interventions, pour le dire ». Suite au message WhatsApp du commissaire de Port-au-Prince autour de l’incident en question, Michel-Ange Gédéon a souligné avoir instruit l’Inspection générale de diligenter une enquête. « Les organisations de défense des droits de l’homme crient au scandale quand il n’y a aucune volonté de faire la lumière sur un cas. Tel n’est pas le cas fort heureusement », a insisté Miche-Ange Gédéon il y a quelques semaines.

Le directeur départemental de l’Ouest de la PNH, Berson Soljour, n’était pas joignable par le journal ce lundi. Toutefois, interrogé il y a quelques semaines sur ce dossier, comme le directeur général de la PNH, Soljour avait expliqué que la sous-commisariat Caféteria, ne disposant pas de garde-vue, a acheminé les personnes interpellées au commissariat de Port-au-Prince. « Le SDPJ n’a pas travaillé sur ce dossier. Je ne crois pas. Je ne suis pas au courant d’un tel dossier. Quand j’envoie la SDPJ sur un dossier, je le fais par saisine à travers une correspondance », a poursuivi Berson Soljour, soulignant que le nom de Mackenson Joseph ne lui dit rien.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
6 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 7 mois ago