Augmentation des recettes douanières, l’AGD parle de record

Publié
7 mois ago
Dernière mise à jour
7 mois ago
2559 views
Time to
read
2’

Douane

Près de 4,5 milliards de gourdes sont perçues par l’Administration générale des douanes (AGD) sur les importations réalisées au cours du mois de juillet. Les responsables  cet organisme des perceptions douanières battent la grosse caisse et parlent d’un chiffre record.

« Grâce à la collaboration de tous les douaniers du pays, l’Administration générale des douanes (AGD) a collecté 4,5 milliards de gourdes pour le mois de juillet. C’est la première fois que les recettes douanières atteignent un tel niveau sans qu’il n'y ait de recettes pétrolières », se réjouit Romell Bell, directeur général de l’AGD, intervenant, ce lundi 5 août 2019, au cours d'une conférence de presse qui s’est tenue dans les locaux de ladite institution. Le numéro un de l’AGD a soutenu que les recettes douanières enregistrées au cours de cette année ne sont pas à la baisse contrairement à ce que disent de certains économistes. Il a aussi rejeté d’un revers de main l’idée selon laquelle la valorisation du dollar devait provoquer une augmentation des recettes douanières.

Romel Bell a pris le temps d'expliquer l’impact de la valorisation du taux de change et de l’instabilité sur les importations. « Le nombre d’importateurs diminue. Certains disent être dans l’impossibilité de trouver des dollars sur le marché de change et d’autres parlent de l’instabilité économique qui les empêche de mener leurs activités. En conséquence, le volume d’importations diminue du coup », a-t-il expliqué.  Pour le directeur général de l’AGD, la rareté du dollar ne pourrait être nullement bénéfique à l’économie d’un pays. Malgré une diminution du nombre d’importateurs, de l’incidence du dollar sur les importations et une réduction au niveau du volume d’importations, l’AGD a réalisé sa meilleure performance au cours du mois de juillet.  Pour ce mois, les recettes douanières se chiffrent exactement à 4,4 milliards de gourdes. « C’est un record », a soutenu M. Bell, soulignant que l’AGD a fait preuve d’une certaine rigueur pour réaliser cette performance.

Au cours de cette conférence, le titulaire de la direction de recherche et statistique de l’AGD, Martinaise Marzin, a présenté des chiffres sur les recettes douanières enregistrées au cours des dix premiers mois de l’exercice 2017-2018 et de celui en cours. Les recettes douanières pour cet exercice en cours tournent autour de 33,8 milliards de gourdes contre 31,8 milliards de gourdes pour les dix premiers mois de l’exercice 2017-2018, soit une augmentation de 6,04%. « Nous avons connu des hauts et des bas. Les recettes étaient faibles au cours des mois de novembre (2,6 milliards de gourdes), février (1,9 milliard de gourdes) et juin (2,9 milliards de gourdes). Les recettes du mois de juillet (4,4 milliards de gourdes) constituent un record en terme absolu. À deux mois de la fin de l’exercice, les objectifs fixés sont atteints à 89% par rapport au budget reconduit où les prévisions des recettes douanières étaient estimées à 37,8 milliards de gourdes.  Nous collectons déjà  77% des 44 milliards de gourdes prévues  dans le projet de loi de finances 2018-2019 », a déclaré M. Marzin.

D’autres chiffres communiqués par la direction de recherches et statistique de l’AGD mettent en évidence la diminution du volume des importations. « Les importations sur lesquelles sont collectées les recettes représentaient, pour les dix premiers mois de l’exercice 2017-2018, un montant de 166, 8 milliards de gourdes contre 159,8 milliards de gourdes pour l’exercice en cours », a indiqué Martinaise Marzin, précisant que la pression douanière était de 19% pour l’exercice 2017-2018 et de 21% pour l’exercice en cours. Entre juin et juillet 2018, les recettes douanières étaient respectivement de 3,7 et 3,4 milliards de gourdes et il fallait respectivement 66,5 gourdes et 65,2 gourdes pour un dollar américain. Cette année, pour les deux derniers mois écoulés, l’AGD a collecté respectivement 2,9 et 4,4 milliards de gourdes tandis qu'il fallait respectivement 92,1 et 94,5 gourdes pour un dollar américain..

Gerard Junior Jeanty - Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago