Artisanat en fête : les artisans pourront accepter directement les paiements par carte de débit et par cartes de crédit

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
2054 views
Time to
read
2’

Les 10 et 11 novembre marqueront la grande fête de la production artisanale en Haïti. Les organisateurs de l’évènement, « Artisanat en fête », apportent les dernières touches à la programmation pour permettre aux artisans de tirer profit de leurs œuvres et faciliter l’accueil des gens qui viendront au parc historique de la Canne à Sucre par milliers.

Environ 180 artisans participeront à la plus grande foire artisanale du pays cette année. Un peu moins que d’habitude, faute d’espace, mais les consignes restent les mêmes. D’ailleurs, Martine Blanchard, la responsable de l’Institut de recherche et de promotion de l’art haïtien (IRPAH), ne lésine pas sur les principes qu’elle veut mettre en place comme la disposition des tables, le respect de la nouvelle organisation des places. Cet aménagement un peu nouveau pour les artisans aura pour finalité de faciliter la circulation des gens, accroitre la vente. Bref pour réussir une autre édition de Artisanat en Fête qui offrira au public, cette année encore, un pan de la richesse d’Haïti et de la création des artisans par des produits originaux en papier mâché, métal découpé, pierre taillée, corne, tissus, cuir, bois, etc.

Réunis au local de la Unicarte, une filiale de la Unibank, des dizaines d’artisans ont reçu une formation sur les produits et services qu’ils auront à leur disposition pendant ces deux jours. Au moins une soixantaine d’artisans auront des machines pour passer les cartes Visa, Mastercard ou Unibank tout kote. « Puisqu’on va introduire le paiement par carte bancaire cette année en dehors des caisses générales surtout, il a fallu renseigner les artisans sur la façon d’utiliser les machines et la nécessité d’intégrer ce nouveau service dans leurs transactions », a indiqué Marie Théo, une représentante de la Unicarte.

Le paiement par carte bancaire réduit à la fois pour les artisans la circulation du cash et éventuellement des faux billets, ainsi que pour les clients qui ne seront pas limités en faisant leurs emplettes. « Nous allons mettre à la disposition des artisans une équipe d’accompagnement technique pour les aider à bien réaliser le plus rapidement possible les transactions. Le pouvoir d’achat de nombreux acheteurs sera augmenté n’étant pas contraint d’avoir de l’argent cash. À la fin, les artisans recevront leur argent avec facilité », a ajouté Alexandra Duchatellier Giordani. Une autre présentation sur l’accès au crédit via le Micro Crédit National a aussi été réalisée.

De nombreux artisans rencontrés lors cette formation n’ont pas caché leur enthousiasme à l’idée de prendre part à la foire. Ils espèrent que le public fera le déplacement et que les ventes seront assez élevées. Certains ont affirmé que pas une fois ils ne sont partis bredouille ou insatisfaits de l’organisation ou de la vente. Narline Bazelais Ibraïme fera sa quatrième apparition à la foire, avec près de 10 douzaine d’articles de tout genre comme robe, bijoux, accessoires pour cheveux, sandales, etc. Sa petite entreprise familiale, Niou Fashion, espère réaliser une vente considérable durant ces deux jours, souligne-t-elle. De son côté, Madeline Télémarque, avec ses vin, whisky et cremasse de différentes saveurs, ne veut pas rater sa deuxième participation à « Artisanat en fête ». Plusieurs de ses spiritueux faits à base de fruits ont vieilli au moins une année. Une gage que le public aura une bonne dégustation.

Nathalie Thébaud, qui participe depuis la première édition de la foire, n’a rien à redire des revenus que les œuvres (robes, chemises, etc.) de son atelier N’Design ont pu générer. Cette année, elle a choisi de miser sur les chemises pour homme considérant la demande qu’il y a eue l’an passé. Toutefois, elle se dit inquiète quant à la conjoncture sociopolitique du pays et des impacts qu’elle pourrait avoir sur l’affluence à la foire. Une inquiétude qui ne l’empêche pas de croire que ses produits de qualité supérieure seront comme toujours très recherchés.

Ricardo Lambert Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
6 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 6 mois ago