Approuvé par le ministre de la Justice d’Haïti, la DEA a opéré un nouveau transfert de fugitifs

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
15366 views
Time to
read
1’

Sur ordre du ministre de la Justice, , arrêté au Cap-Haïtien le 1er juin et , appréhendé à Port-au-Prince le 4 juin ont été remis à la DEA et transférés aux Etats-Unis, vendredi 8 juin 2018, a appris le journal de sources concordantes. Les deux hommes, considérés comme « deux fugitifs » dans les documents soumis aux autorités haïtiennes, sont poursuivis par la justice américaine « pour des charges multiples de blanchiment des avoirs», a confié une de nos sources.

Il y avait un mandat d’arrêt international. Le transfert s’inscrit dans le cadre du partenariat entre les deux pays pour lutter contre la criminalité, particulièrement les crimes transnationaux, a expliqué notre source. Ces transferts interviennent plus d'un an après celui de Guy Philippe, sénateur élu de la Grand-Anse, condamné à 9 ans de prison, soit 108 mois par un tribunal de la Floride pour blanchiment d’argent en provenance du trafic de la drogue.

Le 15 mars 2017, le Sénat, à travers une résolution portée en grande partie par des sénateurs Tet Kalé, alliés et non membres du bloc, avait condamné l’arrestation de Guy Philippe, recommandé que l’exécutif renégocie l’accord du 17 octobre 1997, la mise en accusation pour crime de haute trahison du ministre de la Justice d’alors, Me Camille Junior Edouard, des excuses du chef de la police, Michel Ange Gédéon et du patron de la police judiciaire, Normil Rameau. L'ardeur s'était refroidie quand Guy Philippe avait décidé de plaider coupable.

Le dossier, saisi par des politiques, a failli occulter que dans le cadre de l’entraide, la coopération entre les autorités d’Haïti et des Etats-Unis, plusieurs dizaines de personnes ayant des démêlés avec la justice américain ont été transférées pour y être jugées. Sur cette liste, ces dernières décennies, figurent d’anciens chefs de la PNH et d’autres « boss » dont la condamnation a confirmé leur implication dans le trafic de la drogue et autres activités criminelles connexes. Pour le moment, il est trop tôt pour savoir si les sénateurs auront la même attitude sur ce nouveau transfert.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago