André Michel promet une « alternative consensuelle » dans les prochaines heures

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
3399 views
Time to
read
1’

Andre Michel

Croyant fermement au départ anticipé du président Jovenel Moïse, y compris le gouvernement en place, le militant politique, Me André Michel a informé, vendredi 8 février 2019, de la tenue des pourparlers entre divers acteurs politiques et sociaux de la vie nationale, en vue de proposer une « alternative consensuelle » à la population dans les prochaines heures.

« Je ne peux pas dire exactement quand pour ne pas anticiper dans les discussions déjà enclenchées. Mais chose certaine, c’est que nous sommes en train de travailler sur une alternative consensuelle que nous devrons proposer sous peu à la population », indique Me André Michel, lequel en a profité pour demander au peuple haïtien de rester mobilisée en attendant ladite alternative.

Interrogé, concernant le respect des prescrits de la Constitution, par des confrères de radio Caraïbes sur les ondes de laquelle il intervenait, le membre influent du Secteur démocratique et populaire a répondu ainsi : « rien n’est au-dessus de la volonté de la population », une façon pour lui de justifier son énoncé « alternative consensuelle » qu’il entend proposer en dehors de la loi mère.

Par ailleurs, André Michel estime désuet et anti-peuple ce système de gouvernance actuel du pays. Aussi plaide-t-il pour le chambardement dudit système afin de faire place à une autre forme de gouvernance basée sur l’inclusion et le partage de richesse, Un système, soutient-il, susceptible de donner les réponses nécessaires aux besoins réels de la population qui ne cesse d’exprimer sa souffrance, notamment au cours des manifestations de rue, très souvent émaillées de violences et de casses.

« La population nous donne l’opportunité de l’aider dans la bataille visant à renverser Jovenel Moïse et Jean Henry Céant au timon des affaires de l’État. Nous sommes en train de gagner la bataille. Nous ne devons pas baisser les bras ni faire marche arrière », a conclu l’homme de loi qui se montre plus que jamais déterminé à conjuguer, dans un avenir pas trop lointain, le verbe du régime Tèt kale au passé antérieur.

Alix Laroche Source HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
9 mois 4 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 10 mois ago