Un ancien président soupçonné d'avoir transféré de l’argent à Arnel Joseph à plusieurs reprises, selon Pierre Espérance

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
23172 views
Time to
read
1’

Pierre Esperance RNDDH

Emprisonné depuis le 16 août au Pénitencier national, le chef de gang de Village-de-Dieu Arnel Joseph serait en train de se la couler douce, selon le secrétaire exécutif du RNDDH Pierre Espérance. Transféré au plus grand centre carcéral du pays sur ordre du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, le redoutable chef de gang y jouit de tous les privilèges dont il était privé à la DCPJ, a fait savoir le défenseur des droits humains sur Magik 9 mardi matin qui reconnaît que tout détenu peut recevoir la visite de son avocat ou de ses proches. Mais cela doit se faire sous l’autorisation des agents de l’APENA, dit-il. Pierre Espérance explique qu’Arnel Joseph qui a été arrêté le 21 juillet dernier à l’hôpital Bonne-Fin à Cavaillon avait droit au téléphone qu’il pouvait utiliser pour demander de l’argent; soit plus de 10 000 dollars américains à des proches afin d’obtenir sa libération, selon Pierre Espérance.

Après "avoir appris cette information", Pierre Espérance dit avoir informé les autorités de l’Administration pénitentiaire nationale (APENA), le directeur général de la PNH,  le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince et d’autres acteurs de la chaîne pénale. Il avait souhaité que des mesures soient prises afin d’empêcher la libération d’Arnel Joseph. Il faut qu’il soit mis sur haute surveillance pour que son procès ait lieu et que la population sache pour qui il travaillait et qui avait l’habitude de le financer, exige Pierre Espérance.  

Pierre Espérance dénonce une volonté manifeste au sein de la justice d’étouffer le dossier Arnel Joseph et empêcher qu’il y ait une instruction en bonne et due forme. Selon M. Espérance le procès doit se conduire ainsi à cause des ramifications du gang d’Arnel Joseph avec des personnalités au sein du pouvoir exécutif, dans le secteur privé des affaires et même avec un ancien président. Cet ancien président dont Pierre Espérance n’a pas voulu révéler l’identité avait l’habitude de s’entretenir au téléphone avec le chef de gang et lui avait envoyé de l’argent à trois reprises. C'est le numéro 2 du gang que dirigeait Arnel Joseph qui aurait craché le morceau, a fait savoir Pierre Espérance. « Même s’il y a des choses qu’Arnel ne voudra pas révéler, il y a des gens qui les dévoileront », a prévenu Pierre Espérance en référence au numéro 2 du gang arrêté bien avant Arnel Joseph.   

Danio Darius source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago