Un 18 mai sur fond de protestation dans la cité du drapeau

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
4833 views
Time to
read
1’

Rosemila Saint Vil Petit Frere

La commémoration officielle du 215e anniversaire de la création du drapeau a donné lieu à des scènes de protestation. La mairesse de l'Arcahaie, Rosemila Saint-Vil Petit-Frère a dénoncé, du haut de la tribune présidentielle, une volonté de l'Exécutif de traîner dans la boue, la Cité du drapeau.

''Le peuple est à bout de souffle, le président doit agir". C'est entre autres, le message lancé vendredi par la mairesse de l'Arcahaie, Rosemila Petit-Frère, lors de sa participation aux cérémonies officielles marquant le 215e anniversaire de la création du drapeau.

 

Du haut de l'estrade érigée en la circonstance, la première citoyenne de la ville de l'Arcahaie, a tenu à souligné que la cité du drapeau n'est pas une ville dont on doit se souvenir uniquement chaque 18 mai.

Le peuple a besoin d'actions, le pays a besoin d'actions, a martelé Mme Petit-Frère qui a notamment évoqué le problème de délimitation auquel sa ville est confrontée. 

Nous sommes passés de 408 à 280 kilomètres carrée, a déploré Rosemila Petit-Frère, qui a aussi évoqué ce qu'elle appelle le raz-le-bol des citoyens face aux promesses non tenues des autorités et dénoncé une volonté de trainer la cité du drapeau dans la boue.

Le député de la circonscription de l'Arcahaie, Pierre Féquière Julien a lui plaidé en faveur d'une distribution saine et équitable de la justice, déplorant la célébration du 215e anniversaire de la création du drapeau "dans la discorde et l'exclusion".

Des citoyens portant des T-Shirt blancs organisaient de leur coté un mouvement de protestation pour, entre autres, réclamer la démission du premier ministre Jack Guy Lafontant et mettre en garde le chef de l'exécutif, Jovenel Moïse, contre toute tentative d'augmenter les prix du carburant à la pompe.

"Une augmentation du prix de l'essence provoquera le départ anticipé du président Jovenel Moïse", ont martelé les protestataires.

Une manifestation a également été organisée à Port-au-Prince, ce 18 mai, à l'initiative de plusieurs organisations syndicales qui voulaient protester contre la décision de l'administration Moïse-Lafontant, d'augmenter les prix du carburant.

La manifestation a été émaillée d'incidents avec notamment des jets de pierres et de tessons de bouteilles. Plusieurs véhicules ont eu leurs pare-brises cassées.

Par Dodeley Orélus. source HPN

 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago