17 décès et 333 blessés, selon la Protection civile

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
1 semaine ago
837 views
Time to
read
1’

Protection Civile - Ministère de l'Intérieur

La Direction de la protection civile (DPC) a communiqué le dernier bilan du séisme du 6 octobre qui a affecté en grande partie la région du grand Nord. Les pertes en vie humaine passant désormais à 17 décès, soit 9 morts à Port-de-Paix, 1 mort à Saint-Louis-du-Nord et 7 morts à Gros-Morne. 333 personnes ont été blessées. En conférence de presse le lundi 8 octobre, le directeur de la DPC, Jerry Chandler, a souligné que les blessés ont été pris en charge. « La plupart des blessures étaient légères. Les cas les plus graves ont été pris en charge par le MSPP et la Croix-Rouge sous la supervision de la DPC. Certains ont été admis dans les hôpitaux régionaux, d’autres ont été transférés vers d’autres hôpitaux en fonction des cas », a-t-il précisé.

Selon le dernier rapport en date de la DPC, 7 783 familles sont en besoin d’assistance humanitaire, en raison de la destruction partielle ou totale de leurs maisons.

Côté infrastructures, Jerry Chandler a indiqué que 40 bâtiments publics ont été endommagés. « 4 établissements scolaires publics et privés ont été détruits à Pilate », a-t-il détaillé, soulignant qu’il faut également résoudre ces problèmes. « Sur instruction du Président de la République et du Premier ministre, nous avons rencontré les ministères sectoriels sur les réponses à apporter. Le ministère de la Défense a déployé deux unités de militaires à Gros-Morne et à Port-de-Paix afin d’accompagner la population et procéder à des opérations de nettoyage. Le ministère des Travaux publics est intervenu à Gros-Morne. Avec le support de la Croix-Rouge et d’autres partenaires de la santé, le MSPP a renforcé en personnel et en médicaments les hôpitaux dans les départements touchés  », a souligné le directeur de la DPC

Au niveau du secteur de l’éducation, Jerry Chandler a indiqué que les directeurs départementaux ont déjà rédigé les rapports sur les établissements affectés. «Nous procédons à une évaluation des écoles ayant subi des dommages afin de permettre aux enfants de retourner à l’école au plus vite, a-t-il expliqué. Parallèlement, nous initions une grande mobilisation afin de fournir un appui psychosocial aux enfants. »

Jean Daniel Sénat source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
5 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago