Le Conatel et la Digicel dos à dos

Publié
4 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
10823 views
Time to
read
1’

Maarten Boute

Entre le Conatel et la Digicel la communication passe très mal. Le Président de la compagnie rouge Maarten Boute, qui a accusé le conseil national des télécommunications d’être toujours enclin à soutirer de l’argent aux opérateurs à la moindre occasion, est convoqué au siège social du Conatel pour donner des explications.

Le PDG de la compagnie de téléphonie sans file, Digicel, Maarten Boute, est convoqué ce jeudi 12 juillet au siège social du conseil national des télécommunications (Conatel) pour s’expliquer sur ses propos jugés diffamatoires par l’instance régulatrice du secteur des télécommunications.

En effet, le numéro un de la Digicel a vivement critiqué les dirigeants du Conatel pour n’avoir pas passé, ne serait-ce qu’un appel de courtoisie aux responsables des compagnies de téléphonie ayant subi des dégâts importants lors des récents événements.

Pire encore, Maarten Boute a accusé, dans son post, le Conatel qui, a-t-il écrit, n’hésite jamais à convoquer les compagnies pour leur soutirer de l’argent. Le Tweet de M. Boute se termine par Haiti, investissements, y en a marre.

Dans sa correspondance adressée  à M. Boute, l’organe exécutif du Conatel estime qu’il s’agit-la de propos diffamatoires tenus en préjudice tant de l’institution que de son directeur général.

Par conséquent, le patron de la Digicel est convoqué au siège social du Conatel pour ce jeudi 12 juillet en vue de s’expliquer pour toutes les suites que de droit.

Il faut dire que le Post de M. Boute a alimenté les débats sur son propre compte Twitter. 

A un internaute qui lui a fait remarquer que c’est parce que certaines entreprises ne paient pas les taxes que le gouvernement a été obligé d’ajuster les prix du carburant avec les conséquences que nous connaissons, M. Boute a répondu que c’est pour améliorer le service que la Digicel investit.

Il ajoute que le Conatel tient les opérateurs en otage avec des demandes de taxes faramineuses qui, soutient-il, “nous empêchent d’investir pour améliorer nos services”. Il affirme, sans donner de chiffre, que sa compagnie est de loin le plus grand contribuable et fière de contribuer au développement du pays.

Par Dodeley Orélus 

SOURCE HPN

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
6 mois 2 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 6 mois ago