Journée de l'enfant : A la rencontre des enfants de rue dans la région métropolitaine

Publié
1 semaine ago
Dernière mise à jour
6 jours ago
2579 views
Time to
read
1’

Comme chaque année, la journée de l’enfant est célébré le  deuxième dimanche du mois de Juin. Pour l’occasion des institutions nationales et internationales organisent des séances de réflexion et de sensibilisation sur la situation des enfants. «Konte m tankou tout sitwayen» est le thème retenu cette année.

Haïti Press Network est allé à la rencontre de ces enfants démunis dans certains endroits de la zone métropolitaine.  Ils sont pieds nus trainant et quémandant dans la rue sous le regard passif des citoyens. Les chiffres publiés par l'Unicef font état d'environ 3000 enfants dans cette situation seulement dans la Capitale.

Pour ce vendredi, ils sont une dizaine avec qui nous avons pris rendez vous. Sans problème, ils exposent leurs quotidiens aux deux journalistes de l'agence et expliquent comment ils sont arrivés dans la rue. Ils ont en moyenne  douze ans. Ils sont pour la plupart issus de famille monoparentale ou vivaient avec un grand parent.

Culotte lavande, T-shirt rose, * Ti François, ce gamin de 10 ans nous raconte que son père ne vit plus avec sa mère " s'il vivait encore ensemble à la maison, je ne serais pas dans la rue" regrette t-il.

Plus loin, gobelet à la main contenant du café, * Jackie, visiblement plus âgé confie "Je vivais avec ma grand-mère, la vie à la maison n’était pas facile, j’ai dû gagner les rues pour trouver mieux" raconte ce garçon.

Au fil de la conversation, nous avons compris que plusieurs d'entre eux sont issus de centre d’accueil où quasiment tous retournent dormir chaque soir. Ils ne ressentent pas le besoin qu’on se penche sur leur situation, à les entendre. L'expérience et la liberté que leur offre la rue semble leur faire du bien.

" Ma mère vient me chercher tout le temps dans la rue, dit* Ti Jean,  ce bonhomme de 10 ans, je prends toujours la fuite quand elle arrive" confie t-il."

 Qu’un jour leur soit dédié cela leur importe peu racontent ces jeunes. Ce qui néanmoins les  intéresse  ce sont les petites occasions où ils peuvent tirer de quoi se nourrir des citoyens et la distribution de dons. ‘’Si seulement ils pouvaient nous apporter des choses en ce jour" murmure Ti Jean.

Pendant toute notre rencontre avec ces enfants, le mot rêve sonne comme une expression étrange. Ils n'en ont pas. En abordant le thème de la journée consacrée aux  enfants, Jackie se dresse en chef de file et répond, sourire aux lèvres "Nous ne sommes pas des citoyens, on appartient à la rue, nous vivons de nos astuces".

Naomie Olivier Source HPN

* Des noms d'emprunt

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 2 mois ago