Haïti : trois cyclones sur une quinzaine sont passibles d'évoluer en ouragans

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
3080 views
Time to
read
2’

Jerry Chandler

La Direction de la protection civile (DPC) est déjà à pied d’œuvre pour affronter cette année la saison cyclonique qui prend fin le 30 novembre de cette année. C’est ce qu’a fait savoir Jerry Chandler, directeur général de cette institution étatique dans une interview exclusive accordée au Nouvelliste. Selon le responsable de la DPC, des cyclones menacent Haïti et il est probable que 12 à 15 se forment, dont trois peuvent se transformer en ouragans majeurs.

Dans sa stratégie d’intervention en cas de désastres naturels, la Direction de la protection civile dit se préparer pour voler au secours de la population haïtienne, particulièrement celle qui vit dans les zones à risque. À travers des séances de formation, d’exercices de simulation, des campagnes d’éducation et de sensibilisation au comportement à adopter en cas de catastrophes naturelles, les brigadiers volontaires, estime le Dr Chandler, seront à même de venir en aide à la population haïtienne. Il dit travailler de concert avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), des partenaires locaux et internationaux pour une meilleure coordination.

«À la Direction de la protection civile, nous sommes au stade d’avancement. Nous avons mis en place les fournitures d’équipement nécessaires et préparé les interventions des brigadiers sur le terrain», explique le directeur de la DPC. Tenue cette année sur le thème : «Plis nou pare, mwens nou an danje», cette campagne de gestion des risques et des désastres, avise Jerry Chandler, entend agir sur les plans de contingence départementaux, communaux et sectoriels afin de mieux coordonner les démarches pour des résultats satisfaisants en réponse aux menaces cycloniques.

D’après les recherches effectuées par des spécialistes sur la saison cyclonique de cette année, ajoute Jerry Chandler, des plans de contingence sont activés au niveau national afin  de répondre aux menaces que représentent les éventuels ouragans en Haïti. «C’est une saison cyclonique moyenne», précise-t-il, soulignant que les préparatifs pour améliorer les protocoles de gestion des risques et des désastres vont bon train. Le numéro un de la DPC ajoute avoir formé des équipes constituées de brigadiers volontaires pour pouvoir intervenir correctement dans l’accompagnement des populations communales et départementales.

Entre organisation, préparation et menaces cycloniques, Jerry Chandler dit utiliser différents canaux de communication, notamment la presse dans le but de sensibiliser le maximum de compatriotes. Le médecin confie que certains fonds sont déjà mobilisés pour exécuter les techniques et stratégies d’intervention qui seront mises en œuvre par le Système national de gestion des risques et des désastres (SNGRS).

Afin de renforcer les capacités des volontaires et contribuer au bien-être de la population haïtienne, le titulaire de la DPC confie que quinze drones vont sillonner l’ensemble du territoire national. Il affirme que, durant la période cyclonique, l’usage des technologies de l’information et de la communication sera au centre des interventions y compris l’usage des équipements (UTV) afin d'assurer une meilleure gestion des risques et des désastres.

Jerry Chandler annonce pour les 12 et 13 août prochains, des exercices de simulation qui, entérine-t-il, se dérouleront dans plusieurs départements du pays. Assurés par des techniciens de la DPC, ces exercices de simulation, soutient-il, seront le point de départ de l’activation du Centre d’opérations d’urgence nationale (COUN). De façon, explique-t-il, à tester l’efficacité du plan des protocoles d’intervention.

Woody Duffault source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago