La réconciliation nationale est-elle possible en Haïti ?

Publié
11 mois ago
Dernière mise à jour
11 mois ago
2302 views
Time to
read
1’

Forum sur la Réconciliation: Rommel Pierre et invités Mac-Ferl Morquette et Alix Richard

Il y a trente ans qu’on en parle, depuis le départ du dictateur Jean-Claude Duvalier. Trois décennies qu’on parle de la nécessité de nous réconcilier avec nous-mêmes, et de mettre le pays sur le rail du développement.

Un pacte de solidarité et de gouvernabilité, qui prendra naissance d’une conférence nationale. Et feu Turnep Delpé en fut bien le chantre. Le porte-voix de cette fameuse réconciliation nationale. Cette réconciliation continue de s’imposer au point tel que Forum en a fait, le samedi 13 octobre, un sujet de débats auxquels ont été invitées deux personnalités politiques, non moins connues : Mac-Ferl Morquette et Alix Richard.

Qu’est-ce qui justifie la réconciliation nationale dans un pays où ses fils ne sont pas en guerre, comme c’était le cas des pays africains comme le Rwanda ? Ainsi se sont interrogés les invités de Jean Rommel Pierre. Si les fils de ce pays ne s’entredéchirent pas, les armes à la main, les groupes sociaux sont pourtant divisés, reconnaît le juriste Alix Richard. Il y a trop de clivages sociaux. Pour le juriste, les luttes et conflits armés internes ne sont pas les seuls éléments déclencheurs de la réconciliation nationale. L’essayiste Mac-Ferl Morquette dit voir une fissure sociale qu’il fait remonter à 1804. Pour lui, deux peuples vivent sur un même territoire. Celui du « pays en dehors » (pour reprendre le titre de l’ouvrage de l’anthropologue Gérard Barthelemy) est abandonné, confiné dans l’agriculture de subsistance, dans la misère, selon Mac-Ferl Morquette. Cette « séparation » sociale du pays date de 1804. D’où le vœu de nous réconcilier avec nous-mêmes comme l’a rêvé l’ancien sénateur Delpé.  

Cette réconciliation qui devait avoir lieu suite au départ de la dictature en 1986 ne s’est pas tenue en raison des projets divers et antinomiques des acteurs, indique Mac-Ferl Morquette. Ils ne s’entendaient que sur le départ  du régime héréditaire. Pour l’auteur de « Idéologie, histoire et politique en Haïti » (paru en deux autour du colorisme du populisme, la réconciliation nationale est tributaire des valeurs et des principes démocratiques. Alix Richard pense lui qu’elle doit se faire à partir de la vérité.
Intervenant par ailleurs sur les états généraux sectoriels de la nation, le juriste Alix Richard souhaite que ces assises, ces rencontres de dialogue aboutissent à un projet, un pacte national.      

Author

une passion pour l'écriture
Journaliste de formation et de profession, Chenald Augustin a travaillé pendant sept ans au journal Le Matin où il était rédacteur au service culture. En juin 2010, il est entré au journal Le Nouvelliste, le pus ancien journal d’Haïti, pour le laisser deux ans plus tard....

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago