Améliorer le transport en commun en Haïti

Publié
1 année ago
Dernière mise à jour
1 année ago
8818 views
Time to
read
1’

Améliorer le transport en commun en Haïti

Circuler à travers les principales villes ou voyager en transport en commun à l’intérieur du pays – où les routes et les rues laissent à désirer ; elles sont presque inexistantes dans la plupart des endroits – se révèlent un véritable enfer. A la base : l’entassement des passagers, l’état piteux des rues et des routes, l’absence de signalisation, le non respect par les chauffeurs des règles de la circulation, le mauvais état des véhicules, la pollution de l’air…

Face à ce phénomène qui va s’aggravant, l’Etat parait impuissant. Il lui revient toutefois d’y apporter des réponses appropriées. Et pour débattre de ce sujet préoccupant, Forum a invité le samedi 2 mars trois personnalités. Il s’agit de l’ancien ministre des Travaux publics et également professeur de transport à l’Université, l’ingénieur Jacques Gabriel, le socio-économiste, Dr Guichard Doré (président de la Commission nationale pour la modernisation du transport en commun) et l’éducateur Jean Etienne.  

Les trois invités de Rommel Pierre ont convenu du fonctionnement du transport en commun en dehors des normes de sécurité et de santé publiques. Force est de constater dans le transport en commun des passagers qui voyagent entassés, coincés, à l’intérieur d’un véhicule ou sur le dos des camions, entre les marchandises et les animaux. Sur nos routes, on croise des camions surchargés de passagers et de marchandises, allant vers des endroits reculés, roulant sur des artères caillouteuses, trouées, défoncées. 

Jacques Gabriel, Doré Guichard et Jean Etienne se sont mis d’accord sur la nécessité de moderniser le transport en commun, de le rendre plus attrayant, de le professionnaliser, et d’en faire une activité économique, génératrice de richesses, d’emplois durable. 

La réforme du transport en commun passera par la construction de garages agréés, habilités à inspecter les véhicules, pour s’assurer s’ils répondent ou non aux normes de sécurité et de santé publiques. Cette réforme doit également prévoir, selon les invités de Forum, la formation continue des chauffeurs et la réglementation de ce corps de professions. 

Dans le cadre de la modernisation du transport, Jacques Gabriel, Doré Guichard et Jean Etienne proposent la construction de gares routières, des horaires de voyage des bus assurant les transports interdépartementaux et la délimitation des circuits urbains et interurbains. A cela, on pourrait ajouter des temps de repos pour les circuits de longue distance, la limitation de vitesse. 

La plupart de ces propositions sont comprises dans le mandat de la Commission nationale pour la modernisation du transport en commun, installée en mai dernier par le président Jovenel Moïse, suite à l’application du protocole d’accord signé entre le gouvernement et les syndicats des transports. Depuis,  on est resté sans nouvelle du rapport de la commission, ni de l’application des dispositions réglementaires et de modernisation du transport en commun.  

Author

une passion pour l'écriture
Journaliste de formation et de profession, Chenald Augustin a travaillé pendant sept ans au journal Le Matin où il était rédacteur au service culture. En juin 2010, il est entré au journal Le Nouvelliste, le pus ancien journal d’Haïti, pour le laisser deux ans plus tard....

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago