Sécheresse économique au Parlement

Posted
4 months ago
Last updated
4 months ago
4905 views
Time to
read
1’

Parlement

Économiquement, c’est la sécheresse au bord de mer. Personne n’ose en parler publiquement. Les faits sont si palpables que le bureau de la Chambre basse a décidé de réaliser, le lundi 8 juillet dernier, une réunion avec les députés, question de discuter de « la situation administrative » de la Chambre des députés qui peine à payer les milliers d’employés et de contractuels qui font rouler la machine parlementaire. Le déroulement de la rencontre et les différentes interventions étaient tenus secret après la réunion réalisée à huis clos sur un sujet jugé sensible.

Aujourd’hui, les langues commencent à se délier. Voici la situation : depuis le mois de mars 2018, les députés ne perçoivent que leur salaire. Pas de coupons de carburant ni de cartes d’appel téléphonique. Le dernier salaire reçu est celui du mois de mai, confie un député, requérant l’anonymat.

Si les députés connaissent une telle sécheresse, la situation est pire pour des contractuels tout comme pour les agents de sécurité et les chauffeurs des députés. Selon notre source, ces derniers ont perçu leur dû au mois de décembre 2018. La situation est pareille pour ceux qui travaillent dans les bureaux des députés de leur circonscription, souligne le député.

 Pour les employés travaillant directement au Parlement, le dernier salaire est celui du mois de mai, nous dévoile l’un d’entre eux, mais leur principal sujet de préoccupation reste le non-renflouage de leur carte de débit (ti kat la). Cette carte n’est pas renflouée depuis le mois de mai, selon notre source.

Au Sénat de la République, la pêche n’est pas plus rose qu’à la Chambre basse. Souvenez-vous qu’à la fin de l’année 2018, suite à des scandales de dénonciations entre sénateurs, le président du Sénat d’alors, Joseph Lambert, avait pris la décision de suspendre certains privilèges comme les fêtes de fin d’année, de pâques, des fêtes patronales et des grandes vacances. Aujourd’hui, comme un trophée, le sénateur du Sud-Est est fier de souligner que « depuis le mois de janvier, les sénateurs n’ont reçu aucun de ces millions ». La décision de Joseph Lambert avait aussi emporté la distribution des coupons de carburant et des cartes de recharge. Les sénateurs, contrairement aux députés, sont déjà habitués à vivre sans ces privilèges, mais le mal est que les p♪res conscrits peinent aussi à percevoir leur salaire. Le dernier paiement en date est celui du mois de mai, signale Joseph Lambert.

Dans la crise que connaît le pays, petits et grands semblent pour une fois avoir le même traitement au Parlement. Un agent de sécurité du Sénat interrogé a, lui aussi, confirmé que son dernier chèque remonte au mois de mai tout comme Joseph Lambert.

Samuel Celine source Le Nouvelliste

 

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 7 months ago