Terreurs démocratiques en Haiti‏

Posted
8 years ago
Last updated
2 years ago
376 views
Time to
read
4’

Il y a moins de dix jours,le président français a prononcé un discours très patriotiquedevant son peuple et il a dit ceci : '' Nous les Français,nous devons être fiers de nous-mêmes car nous n'avons jamais tendu la main devant personne.Quelqu'un qui tend continuellement la main disait-il,c'est quelqu'un qui n'a aucune personnalité,aucune fierté,aucune dignité,et par conséquent,on ne lui doit aucun res-pect .''J'espère que nos intellectuels haitiens,aussi bien en Haiti que dans la diaspora,avaient tout comme moi,entendu les mêmes paroles sortant de la bouche même du premier citoyen de la France.                           Ceci étant dit,depuis le 7 Février 1986,soit après le départ de Jean-Claude Duvalier pour un exil forcé en France,Haiti est devenu non seulement un pays non-dirigeable mais notre Perle des Antilles a lamentablement reculé et a même fait une chute mortelle à la fois sur les plans social,politique et économique.Est-ce jean-Claude Duvalire le grand responsable ? Réponse : Non.Est-ce Jean-Bertrand Aristide ? Réponse : Non plus.                              À mon avis,monsieur Aristide n'a commis qu'une seule et grave erreur,c'était seulement de défaire toute l'Armée haitienne au lieu de prendre la tête de l'État-Major de cette Force Armée pro-occidentale.Cette Armée était formée par les Américains durant l'occpation,ne l'oublions pas.L'État-Major était tout simplement fidèle à son maître.J'avais vu alors très mal comment un simple soldat peu éduqué et mal formé,devenu officier, pouvait,dans les circonstances,ren-verser ensuite  monsieur Aristide en tant que Chef de l'État haitien.                              Dans ce cas,qui est le grand responsable de ce qui est arrivé aujourd'hui à Haiti ?Ne cherchons pas midi à quatorze heures,c'est l'intelligentsia haitienne,c'est-à-dire, la classe intellectuelle,aussi bien dans la diaspora mais surtout en Haiti.Les grandes puissances étaient fatiguées de jean-Claude Duvalier et voulaient reprendre la commande,et pour ce  faire,elles utilisaient alors les intellectuels haitiens en quête de subventions pour les universités haitiennes et des visas faciles pour l'étranger.En Haiti,les statistiques donnent 80 pourcent d'illettrés et d'analphabètes et 20 pour cent d'intellectuels.                             Je souligne ici en substance,que les puissances occidentales avaient utilisé la classe intellectuelle haitienne,`c'est-à-dire les enseignants des niveaux primaires, lycées,collèges et surtout les profs des universités.Ces derniers incitaient élèves étudiants à prendre la rue contre Jean-Claude Duvalier tout en espérant que la sécurité haitienne allait commettre des erreurs.C'est ce qui est arrivé effectivement aux Gonaives avant que Jean-Claude Duvalier décide de quitter Haiti. Les mêmes techniques étaient aussi utilisé dans le cas de Jean-Bertrand Aristide.Étant donné que nos Communautées haitiennes à l'étranger sont aussi subven-tionnées et elles sont apolitiques dans un pays dit-on où la démocratie règne,comment peut-on exiger des autres races qu'elles doivent être apolitiques ???                                 Il est aussi important de souligner que,lorsque je parle des intellectuels haitiens,je fais donc clairemnent allusion aux enseignants,aux profs des universités,aux médecins,aux avocats,aux politologues,aux professionnels des sciences humaines en général,à notre Parlement à Port-au-Prince qui représente les intérêts du peuple haitien,les bureaucrates,la bourgeoisie intellectuelle,et surtout nos journalistes.Disons qu'en Haiti,la corruption étant généralisée,car,ces derniers sont achetés pour leur silence et se contentent de ne rapporter que des p'tites informations sans importance au peuple haitien.Lorsque quelqu'un aborde les vrais pro-blèmes,les journalistes haitiens parlent alors des articles d'opinion qui n'ont pour eux aucune importance.                                 Ce n'est sans aucun doute pas nos analphabètes qui ont mis en place une Constitution en 1987 qui est tout à fait ANTI-HAITI ET PRO-IMPÉRIALISTE.Est-ce que nos intellectuels haitiens ont dénoncé cela ? Non,ils sont achetés pour leur silence. C'est ainsi qu'en 2004,à la demande d'un journaliste à Port-au-Prince qui voulait me prouver de quelle façon Haiti est bloquée,il m'a conduit à trois universités,et dans les trois,j'ai été refusé de prendre la parole devant des étudiants parce que personne n'était intéressée à perdre les p'tites subventions du Canada,de la France ou des États-Unis.Voilà comment notre pays est bloqué.                                 De plus,depuis le 7 Février 1986,nous avons connu en Haiti toute une panoplie de chefs d'État bidons mais jamais un cameléon.Hier,il voulait l'Armée,aujourd'hui,il n'en veut plus.Extrêment difficile de suivre le comportement de l'exécutif haitien qui ne sait plus s'il doit tourner à droite ou à gauche,ni s'il doit avancer ou reculer ? Dans un tel cas,on peut se demander sans se tromper,où sont les filles et les fis de la nation qui pensent pour Haiti,si je mens,où est l'intellentsia haitienne,c'est-à-dire,les enseignants et les profs d'universités  qui réclament l'argent américain aux pauvres parents des étudiants qui n'ont jamais été aux E.U.,où sont nos politiciens,où sont nos représentants au Parlement,où sont nos Forces Armées et police qui sont supposés de protéger notre territoire national et de nous sécuriser ?Je voudrais,à ce stade-ci,demander à nos journalistes renégats si toutes ces vérités sont seulement mes opinions ou les opinions de 10.000.000 de personnes vivant en Haiti ?                                  Dans l'intervalle donc et dans cet imbroglio politique sans précédent,on a oublié les sans-abris,on a oublié les tout nus,on a oublié les va-nu-pieds,on a oublié les mamans,papas,les enfants vivant sous de petites tentes et dans des conditions d'ygiène précaires et sans aucune protection,on a oublié les pauvres marchandes assises dans la boue collante et respirant quotidiennement les odeurs nauséabondes des matières fécales et des déchets de toutes sortes;on a oublié les pauvres filles qui se font violées en pleine rue par des voyous sans scrupules,bref,on a oublié Haiti. Y-a-t-il une porte de sortie pour ce pays ? Il y en a une certes mais il n'est pas donné à tout le monde de la voir.Mr Martelly vient de se rendre que Cuba ne peut pas, politiquement parlant,lui donner des hommes pour former son Armée pendant que LA MINUSTAH est sur le terrain.IL vient aussi de se rendre compte qu'il doit diriger à la manière de Préval,c'est-à-dire,faire plaisir aux grandes puissances et accepter le statu quo tel qu'il est ''nagé pou soti ''.Pour l'instant,la politique haitienne devient un coup de 5ans que nous procure la Constitution,cette Constitution qui est anti-Haiti et pro-impérialiste,et ensuite,la belle vie à Miami.                                  Non,ce n'est pas possible.Et le peuple haitien dans tout cela ? Nos Parlementaires diraient volontiers ceci:''Le peuple n'a qu'à aller se faire voir''.IL faut absolument mettre une fin à ce coup de 5ans et modifier notre fausse Constitution de 1987.Il faut recommencer à zéro et permettre à une fille,à un fils,digne des aspirations de Toussaint-Louverture,de Dessalines,de Charlemagne Péralte,de Boisrond Tonnerre, de Capoi-La-Mort,de prendre en main la direction des affaires de l'État haitien et de la nation haitienne.
A suivre
Faustin Abraham Lubin
Tous les articles publiés dans cette section n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs et/ou les publications qui les ont diffusés. RTVC (Radio Tele Caraibes) ne cautionne pas nécessairement le contenu de ces articles.

Tags: 

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 11 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 11 months ago