Ils parlent avec les morts sur le net

Posted
9 years ago
Last updated
1 year ago
611 views
Time to
read
2’

Les initiatives se multiplient sur la toile à l'occasion des décès de particuliers ou de célébrités, proposant des services gratuits ou payants destinés à entretenir le souvenir, l'image, les liens autour du disparu parmi les amis internautes.
Dans un "cimetière virtuel" destiné à honorer les "anges disparus", on trouve la photo d'un bébé d'un an, Emma, debout à côté d'une piscine gonflable. En-dessous, la maman, originaire de Saint-Malo, a écrit: "mon petit poussin, à cause de 5 minutes d'inattention, tu me manques ma crevette, ma chachatte, mon tout, avec le plus grand respect". MessagesUn espace de ce site (www.lecimetiere.net) est réservé aux adultes avec des photos et des messages de particuliers venant crier leur amour comme Eve qui écrit à sa fille décédée: "Bonjour ma jolie princesse que je suis heureuse d'avoir trouver ce site pour que je puisse te parler et t'envoyer des fleurs". Morts célèbresUn autre espace est consacré aux célébrités, allant du cycliste Laurent Fignon, à l'humoriste Pierre Doris en passant par l'acteur Guillaume Depardieu. Un dernier est consacré aux événements mondiaux comme le tremblement de terre en Haïti, avec diaporama de scènes de désolation, mais aussi un comparateur de prix pour les vols vers le pays caribéen. Cimetière virtuelCe cimetière virtuel est d'utilisation gratuite, avec toutefois des options payantes comme les gros bouquets de fleurs. Le site net-obsèques "pour que la mémoire soit éternelle" propose l'insertion d'un faire-part d'une durée illimitée dans le temps. Sur ce site (www.net-obseques.com), les tarifs vont de l'avis de décès à 49 euros, à la page hommage, en passant par la page souvenir ou anniversaire de décès à 49 euros, jusqu'à l'hommage premium avec déroulé d'un album photo à 69 euros. Réseau social des mortsLe site "Mémoires des vies", se présente comme le "réseau social de la mémoire". "Décrivez la vie du disparu dans un lieu de souvenir, d'échange et de partage avec des textes, des photos, des vidéos, des enregistrements sonores", suggère-t-il, dans un espace qui peut être public ou privé. Sur ce site (www.memoiredesvies.com), les espaces des particuliers et des célébrités sont mélangés et des fenêtres proposent des publicités pour des entreprises de pompes funèbres. Mort partagéeL'utilisation des célébrités n'est pas nouvelle pour les cimetières. Peu après la création du cimetière du Père Lachaise à Paris en 1804, on y avait transféré les dépouilles d'Héloïse et Abélard, de Molière et La Fontaine, afin d'inciter les parisiens à venir s'y faire enterrer. Le docteur Didier Cremniter, médecin psychiatre, psychanalyste, qui dirige une cellule d'urgence médico-psychologique au Samu, juge que ces sites virtuels sont une évolution normale dans un monde technique: "Dans le grand village planétaire, la mort n'est plus vécue comme un phénomène familial, on le partage avec les autres, comme on le faisait il y a 50 ans, dans les villages, quand tous les gens défilaient dans la maison du mort". A propos des messages d'amour écrits pour les défunts sur le Web, il note que "produire un écrit a un effet réparateur pour cette blessure, cette souffrance". D'autres cimetières virtuels consacrés aux animaux fleurissent aussi sur la toile avec des fleurs, des couronnes et aussi des photos et des poèmes dédiés aux chiens, chats ou lapins disparus. Selon leurs créateurs, les cimetières virtuels pour animaux de compagnie sont une réponse au faible nombre des cimetières réels pour les animaux. (afp/cb)
30/10/10 12h56

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 7 months ago