Le micro de Michel Giraud ne répond plus

Posted
1 month ago
Last updated
1 month ago
4261 views
Time to
read
3’

Michel Giraud

Son intervention au micro de Radio Galaxy mercredi 4 décembre 2019 aura été sa dernière émission. La voix de Michel Giraud ne résonnera plus sur les ondes. Le journaliste sportif s’est éteint ce vendredi 6 décembre dès suites d’une crise d’asthme quelques jours seulement avant son 77e anniversaire le 14 décembre. Le sport haïtien perd son plus fidèle archiviste

Michel Giraud est mort. La nouvelle nous est parvenue comme un projectile en provenance de nulle part. La voix éraillée de Radio Galaxy, celle qui faisait rire en essayant d’entamer ses commentaires en italien, ne résonnera plus sur le 104.5. Le sort a décidé de priver les auditeurs de leur passionné chroniqueur.

« Je n’ai appris la nouvelle que depuis peu », a affirmé Josué Mervil en compagnie de qui Michel Giraud avait assuré sa dernière émission mercredi. « Hier, il n’est pas venu à l’émission mais cela ne nous a pas alertés outre mesure car d’ordinaire Michel Giraud ne vient pas les jeudis », a-t-il continué, la voix catastrophée. Son souffle au téléphone laisse présager qu’il pleure. Le coup semble l’atteindre au foie de plein fouet. Michel Giraud n’est plus.

« Michel Giraud était asthmatique, il est vrai, mais ces derniers temps, il se plaignait quelquefois de petites douleurs dues à son rhumatisme sans pour autant laisser présager qu’il allait mourir. Je vais appeler sa nièce avec qui il vivait pour en savoir plus même si selon les premières informations, il serait mort d’une crise d’asthme », a-t-il poursuivi avant d’avancer comme pour lui-même : « Michel Giraud mouri vre mesye ? (Michel Giraud est-il vraiment parti ?)»

Un peu partout dans les médias en ligne, la nouvelle se répand comme une traînée de poudre. « C’est mon père spirituel », s'est lamenté Emmanuel Pierre Donald qui est chroniqueur à Radio Galaxy. « Michel Giraud était l’homme qui tenait ses archives le plus à jour. Nous avions prévu de travailler ensemble mais il est parti si brusquement que je ne trouve pas la force d’écrire à son sujet », a expliqué l’ancien secrétaire général de l’Association haïtienne de presse sportive (Ashaps), LéguPeterson Alexandre, visiblement touché. Tout le monde est pris de court.

Un passionné de sport 

Né le 14 décembre 1942  aux Cayes, Michel Giraud jouait un peu au football mais aussi au tennis et au volley-ball durant son jeune âge. Mais sitôt ses études bouclées Michel Giraud s’engage dans l’armée haïtienne, ce qui lui a laissé moins de temps pour pratiquer le sport de manière assidue. Cela ne tuera pas sa passion pour le sport en général. Aussi fait-il des recherches sur les règles des disciplines sportives qu’il a pratiquées et s’oriente vers l’arbitrage de football pour rester en contact avec le sport.

Cependant le militaire n’est pas libre. Il est soumis aux règlements de l’armée. Michel Giraud, respectueux de la discipline, n’entend pas transgresser les règlements, fussent-ils ceux du sport. Mais il saisit chaque opportunité légale pour rester au contact avec le sport. Capitaine de l’armée, il a souvent été muté d’un poste à l’autre et c’est ainsi qu’après avoir arbitré un match entre l’ASC et le Racing FC aux Gonaïves, les fans gonaïviens, furieux du fait que leur équipe a été battue sur le terrain, décident d’interdire aux Capois de traverser leur ville. Capitaine des casernes des Gonaïves à l’époque, Michel Giraud sollicite et obtient la permission de ses supérieurs hiérarchiques de faire quelque chose. Il intervient sur les ondes d’une station de radio de la ville des Gonaïves et rappelle aux fans gonaïviens que le vrai sportif, c’est celui qui reconnait sportivement sa défaite avant d’aller se préparer pour prendre sportivement sa revanche. Les gens l’ont entendu et le calme est revenu.

Depuis cette fameuse intervention, le virus de la radio l’a attrapé. Ayant rencontré le grand journaliste et passionné de sport, aujourd’hui le président de la Fédération haïtienne de football, Yves Jean-Bart, il intègre la Radio Galaxie en 1992 après sa retraite de l’armée. Depuis, il assure les commentaires des matchs du calcio italien très à la mode en Haïti à l’époque avant de s’occuper des résultats sportifs en provenance des grands championnats européens dont les Haïtiens sont si friands.

Méticuleux, Michel Giraut était cette voix éraillée qui respectait son auditoire et qui cherchait à être fidèle à la retransmission de l’information sportive. Soucieux de pouvoir servir, il tenait scrupuleusement ses archives, ce qui fait qu’il était en quelque sorte ces archives pour les plus jeunes voulant vérifier une information autour d’un résultat, d’un face-à-face entre deux clubs, de la date d’un match du championnat national.

Marié et père de plusieurs enfants qui l’ont précédé dans la tombe, Michel Giraud laisse orphelins  surtout ses petits-enfants, le sport haïtien en général et tous les jeunes journalistes sportifs soucieux de précisions en ce qui a trait aux compétitions qui se sont déroulées en Haïti depuis 1988 en particulier.

Enock Neree source le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 8 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 9 months ago