Religions pour la paix décline l’invitation de Jovenel Moïse pour être médiateur dans la crise

Posted
8 months ago
Last updated
8 months ago
3905 views
Time to
read
1’

La présidence a formellement invité Religions pour la paix à jouer le rôle de médiateur dans le dialogue politique qui devait permettre de trouver une solution à la crise. A la suite d’une rencontre lundi en la résidence privée du président de la République, l’organisation œcuménique décliné l’invitation de Jovenel Moïse.

« Le secrétariat général de la Présidence porte à la connaissance du public en général et de la presse en particulier que suite à son adresse à la nation le 14 février 2019, invitant les forces vives d'Haïti à dialoguer en vue de trouver un dénouement pacifique et démocratique à la crise politique, économique et sociale que traverse Haïti, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse,  a sollicité les bons offices de "Religions pour la Paix Haïti’’ pour être l'un des facilitateurs du dialogue inter-haïtien », lit-on dans un communiqué de presse portant la signature du secrétaire général a.i du Palais national, Jean Hilbert Lebrun.

« Il demeure entendu, a poursuivi le communiqué, que le dialogue, dans le respect des règles démocratiques, reste la voie royale vers des solutions adéquates et durables aux problèmes du pays. Le Président de la République en est convaincu et est déterminé à travailler avec tous les secteurs de la vie nationale pour le plus grand bien du peuple haïtien. Haïti est aux haïtiennes et aux haïtiens. Aucun sacrifice n'est trop grand pour la sauvegarder et la rendre meilleure », conclut le communiqué publié le lundi 18 février 2019.

Un des dirigeants de Religions pour la paix contacté lundi soir par Le Nouvelliste a confirmé qu’effectivement le chef de l’Etat avait fait appel à l’organisation pour favoriser le dialogue entre le pouvoir et l’opposition politique. « Nous avons reçu la lettre d’invitation du président le 16 février. Lundi matin nous avons rencontré le chef de l’Etat dans sa résidence. Nous lui avons fait savoir que Religions pour la paix ne peut pas jouer le rôle de médiateur dans le dialogue », a confié au Nouvelliste l’un des membres influents de l’organisation.

« Nous avons rencontré aussi dans la même journée le Premier ministre pour lui donner la même réponse », a souligné notre contact.

Il a fait savoir au journal que Religions pour la paix a pris cette décision après avoir consulté les différentes branches de l’organisation œcuménique. L’atmosphère actuellement ne permet pas Religions pour la paix de jouer le rôle de médiateur dans la crise, a avancé notre source. « Nous l’avons expliqué au président de la République qui nous a bien compris », a rapporté notre contact.

Il faut rappeler que l’ancien président Michel Martelly avait déjà fait appel à Religions pour la Paix en 2012 comme médiateur dans le dossier de double nationalité que lui reprochait des parlementaires et 2014  sur la crise politique qui avait conduit à la signature du fameux Accord de El Rancho le 14 mars 2014.

Robenson Geffrard source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 6 months ago