Paul Eronce Villard a refusé de « mater la rue »…

Posted
1 month ago
Last updated
1 month ago
14961 views
Time to
read
1’

Paul Eronce Villard

Me Paul Eronce Villard a confié ses nons. Non au poste de substitut à la cour d’Appel et non à l’ordre de « mater la rue ». Ce non avait déplu à ses chefs…

Me Paul Eronce Villard a refusé le poste de substitut de commissaire du gouvernement à la cour d’Appel de Port-au-Prince. En interview avec Le Nouvelliste, jeudi soir, il confie l’avoir clairement indiqué à son interlocuteur. Il soutient être stupéfait d’avoir vu sur les réseaux sociaux une lettre de nomination qu’il n’a pas reçue.

« En référence à votre correspondance au numéro SP-788 en date du 26 septembre 2019 circulant sur les réseaux sociaux, j’ai l’avantage de vous informer que, pour des raisons éthiques, je décline votre choix de nommant substitut  du commissaire du gouvernement  près la cour d’Appel de Port-au-Prince », a écrit le Me Paul Eronce Villard au ministre de la justice, Jean-Roody Aly.

Paul Eronce Villard qui, en début de soirée, n’avait pas donné de détails sur les raisons de son départ du parquet de la capitale, a finalement révélé l’existence d’un désaccord profond avec son supérieur. « On est véritablement intéressé à mater la rue. J’ai juste voulu faire un équilibre. Si l’on s’en prend à Ti Joël, il faut mettre l’action publique en mouvement contre tout le monde. Ce n’est pas leur position », a poursuivi Paul Eronce Villard, soulignant qu’il n’était pas venu travailler aujourd’hui (jeudi) avec l’intention de démissionner.

« Il a démissionné parce que le pouvoir lui avait demandé de réprimer systématiquement ceux qui revendiquent leurs droits fondamentaux (droits sociaux et économiques) ainsi que le départ du président Jovenel Moïse. Pourtant, on lui interdit de mettre l'action publique en mouvement contre le sénateur Féthière, pris en flagrant délit, commettant une tentative d'assassinat, avec début d'exécution.Pour le Centre d'analyse et de recherche en droit de l'homme(CARDH), le nouveau commissaire va, fort probablement, faire le "job". D’ailleurs le nouveau "ministre" de l'intérieur vient d'annoncer les couleurs », a confié Me Gédéon Jean, responsable du CARDH.  

Pierre Espérance du RNDDH a indiqué que Paul Eronce Villard a démissionné parce qu’il a « refusé de faire de la répression pour le pouvoir ». Il a aussi refusé de revenir sur des positions exprimées sur le dossier du sénateur Fethière, a poursuivi Pierre Espérance. « Nous le félicitons pour cela », a souligné Pierre Espérance.

Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 7 months ago