Nouvelle démonstration des bandits à l’entrée sud de Port-au-Prince

Posted
2 months ago
Last updated
2 months ago
3368 views
Time to
read
2’

En milieu d’après-midi du mercredi 28 août 2019, au Bicentenaire, à Martissant et dans d’autres quartiers limitrophes, des scènes de panique provoquées par d’interminables détonations d’armes automatiques ont été signalées. La peur au ventre, des automobilistes, bloqués dans les bouchons, ont ruminé leurs angoisses. Des piétons, dos voûté, ont pris leurs jambes à leur cou sous une pluie de balles des bandits qui multiplient les incursions sur la route afin de détourner des camions de marchandises.

Au mauvais endroit au mauvais moment, Jean Frantz, un sapeur-pompier, né en 1983, est tombé sur des bandits ayant intercepté un camion transportant une cargaison de ciment. Au volant d’un camion pompier jaune estampillé PNH, Jean Frantz a été la cible. Il a reçu deux balles. L’un au dos et l’autre à l’oreille, a confié une source policière. Il est mort sur le coup. Le constat légal n’a pas pu être effectué sur les lieux du crime. Le juge a demandé que le corps soit acheminé au commissariat de Port-au-Prince pour qu’il puisse effectuer le constat légal en toute sécurité. Il lui était impossible de se transporter sur les lieux du crime. 

Pendant tout l’après-midi, même en début de soirée, les tirs n’ont pas cessé. La police a échangé des coups de feu avec les bandits, a assuré notre source policière qui a souhaité garder l’anonymat. Plus tôt dans la journée, le maire de la capitale, Youri Chevry, sur Magik 9, s’était alarmé que des fusils automatiques, dont des AR 15, une version du fameux M16 de l’armée américaine, et des munitions à profusion circulent comme des petits pains dans la région métropolitaine et alimentent les gangs. Le maire a plaidé pour une solution du problème par l’Etat. « D’après ce que j’ai compris, il y a un nouveau chef de la police. Je ne crois pas qu’on retirera ces armes dans les rues à partir d’affrontements », a dit le maire en appelant à une intervention de l’État à plusieurs niveaux. Il faut fermer nos frontières aux armes et surtout aux munitions.

« Il est facile de dire au maire ce qu’il va faire pour permettre aux écoliers de reprendre le chemin de l’école. Mais quant à Martissant, il faut se dire que ces messieurs n’ont pas tous ces fusils AR 15 pour s’amuser. Comment freiner ce phénomène ? Ce n’est pas un jeu ce qui se passe car n’importe quel adolescent peut avoir accès à un fusil AR15. Il faut cesser l’hypocrisie et attaquer le problème là il doit être attaqué », a indiqué le maire de Port-au-Prince.

Cette nouvelle démonstration de puissance des bandits intervient un peu plus de 48 heures après un Conseil des ministres extraordinaire sur l’insécurité et la rentrée des classes dirigé par le président Jovenel Moïse et le Premier ministre a.i démissionnaire Jean-Michel Lapin. La veille, le nouveau directeur général a.i de la PNH, Normil Rameau, fraichement installé, a promis de combattre l’insécurité.

Le nouveau directeur général, chef de la police judiciaire dont les services ont fait tomber entre autres le gang Galil, épinglé Clifford Brandt, accusé de kidnapping, appréhendé le sénateur élu Guy Philippe, transféré et condamné aux USA, est attendu au tournant.
Dans la presse, un responsable de la Commission nationale de désarmement, démantèlement et réinsertion (CNDDR) avait indiqué que des gens puissants, des sociétés politiques et des affaires étaient impliqués dans le commerce de munitions.

Roberson Alphonse source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 6 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 7 months ago