Massacre de Carrefour-feuilles: La Fondation Je Klere dénonce le silence complice des autorités

Posted
5 months ago
Last updated
4 months ago
6526 views
Time to
read
1’

Quatre personnes sont tuées sur place, et quatre autre ont rendu l'âme à l'hôpital des suites de blessures, selon un communiqué de la Fondation Je Klere, FJKL sur le massacre de carrefour-feuilles, perpétré par Ti Je et ses hommes, le 24 avril 2019.

La FJKL dit être choquée d'apprendre que dans la nuit du 24 avril 2019, Sony Jean connu sous le sobriquet de Ti Je et ses hommes ont ouvert le feu contre des individus sans défense. Charles Louis-Charles, Clobens Coriolan, Carline Lundi, Francesca Oxil, Michou Jean-Louis, Sylvestre Berlin, Johnny Alexis ont été grièvement blessés dans ce massacre. Jean Eddy, Ti Pay ainsi connu, Daniel Gilblas et madame Smith, une femme enceinte, tous riverains de l'impasse Eddy, ont péri sous les coups de feu des hommes de Ti Je.

La Fondation Je Klere, FJKL dit constater une augmentation des actes de violence et d'insécurité à un moment où “il devient évident que des élus et des Hauts fonctionnaires de l'Etat sont de connivence avec les bandits armes sans que la justice ne fasse preuve de sévérité vis-à-vis des délinquants de tout acabit”.

L'organisme de droits humains s'insurge contre ces actes qu'il qualifie de banalisation du droit à la vie tout en dénonçant l'impunité officielle dont bénéficient ces malfrats. Au micro du journaliste de Caraïbes FM, Ganito François, la directrice exécutive de la fondation Je Klere, Marie Yolène Gilles, dénonce le silence “complice” des autorités.

Depuis la fin de l'année 2018, les gangs armés sèment la pagaille dans des quartiers de Port-au-Prince et même dans certaines villes de province. Ces rivalités entre groupes armés ont été à l'origine d'un massacre à La Saline les 1er et 13 novembre 2018.

Au cours du week-end du 19 au 20 avril, le chef de gang Arnel Joseph et ses bandits ont troublé la paix des habitants de la Petite-rivière de l'Artibonite, où ils sont allés se réfugier. Malgré deux opérations musclées, la PNH ne parvient pas encore capturer le caïd, alors qu'un rapport de la commission justice et sécurité du Sénat a révélé des communications fréquentes entre le chef de gang du village de Dieu et le sénateur de l'Artibonite, Garcia Delva. Ce dernier est accusé d'etre de mèche avec celui qui est activement recherché par la Police. A l'émission l'invité du Midi, le mardi 23 avril dernier, le sénateur Youri Latortue a accusé son collègue de faire le pont entre le président Jovenel Moise et Arnel Joseph. L'ancien président de l'assemblée nationale a pointé du doigt l'exécutif qui, dit-il, a voulu piéger l'opposition politique le 13 février dernier, en commanditant le défilé des bandits en marge d'une manifestation. De son coté ne réfute pas avoir eu des échanges avec le bandit, tout en arguant qu'il n'a pas à collaborer avec la Police Nationale dans ses efforts visant à mettre ces hommes armés hors d'état de nuire.

Author

Journaliste ( radio et presse écrite) depuis 2008. A étudié la sociologie à la Faculté des Sciences Humaines de l’UEH. 

Rédacteur en chef du programme Enfòmasyon Nou Dwe Konnen, ENDK / Internews Europe en 2012, rédacteur à Ticket Magazine / Le Nouvelliste jusqu’en 2018. Assistant à l’édition et...

Animateur (s)

Anne Merline Eugene's picture
La Mafia existe
1 year 4 months ago
Jacques Adler Jean Pierre's picture
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 years 5 months ago